Derniers sujets
» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Aujourd'hui à 13:41

» A l'abordage !
par Chen Stormstout Aujourd'hui à 11:03

» En ligne de mire
par Cypher Aujourd'hui à 0:41

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Aujourd'hui à 0:10

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Hier à 22:07

» Tombent les masques
par Lenore Hier à 16:52

» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Jeu 14 Déc 2017 - 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Jeu 14 Déc 2017 - 16:06

» Cachons tout ça
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Jeu 14 Déc 2017 - 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 14 Déc 2017 - 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Luxord, Joueur Du Destin
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joueur du Destin.
Masculin
Nombre de messages : 38
Age : 20
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
11/350  (11/350)
Dim 13 Juin 2010 - 11:37
Présentation de «Luxord»

.

[list]
Identité


    N o m : Un Simili n'a pas de nom.
    P r é n o m : Luxord.
    S u r n o m : Le Joueur du Destin
    Â g e : Nothing.
    C a m p : Organisation XIII
    R a c e : Simili

Descriptions

P h y s i q u e :


    Luxord est particulier, très particulier, avouons le. A mi chemin entre Xigbar l'archer et Xaldin la lance tourbillonnante pour ce qui est de sa corpulence et de sa musculature, on peut aisément dire qu'il a son style à lui pour tout le reste. A part sa tenue, classique, composée d'un long manteau noir à capuche, d'un pantalon de la même teinte, et de chaussure toujours de couleur sombre. Cette ensemble assorti donne l'impression d'être en cuir, mais cela reste à vérifier, car personne n'a jamais réussi à approcher un membre de l'organisation d'assez près pour pouvoir nous raconter. Mais revenons en au sujet. Le joueur du destin porte plusieurs pendentifs, dont un représente l'emblême des similis, sur la même oreille, la gauche. Ensuite, ses cheveux blonds sont coupés plutôt courts. Ajoutons à tout cela qu'il porte la barbe, rasée d'une certaine manière, donnant une étrange impression de jeunesse et de fougue, mais, en même temps, d'expérience et de sagesse. Paradoxal, je sais. Notre simili prend toujours (ou du moins, très souvent) des poses de réflexion. Par exemple, il maintient son menton avec sa main, ce qui donne souvent l'illusion d'une profonde réflexion. En dehors du combat, c'est tout à fait possible, mais en pleine joute, la chance joue autant que la stratégie. Peut être même bien plus, en réalité. Toujours est-il que notre très cher être sans émotions semble toujours prêt à déblatérer sur le pouvoir du destin et de la curiosité. Paré de ses plus beaux atours, illusions et manipulations ayant pour but d'entrer dans l'esprit des gens et ses insondables méandres.


  • Question vis-à-vis du Physique :

    Luxord est un combattant très particulier, et son style de combat change suivant son humeur. S'il veut jouer, il jouera. S'il veut se débarrasser de vous en quatrième vitesse, il le fera aussi, et avec grand talent. Je vais vous expliquer tout ça en détail.

    Jeu ~

    Le joueur du destin joue son rôle préféré, sa pièce favorite. Il fait appel à ses innombrables armes, toutes liées d'une manière ou d'une autre à la chance et au hasard, et les met à contribution pour écraser lentement mais sûrement son adversaire. Le petit jeu a néanmoins certaines règles. Une seule, en réalité. Les deux belligérants possèdent tout deux une certaine dose de temps. Le premier qui n'en a plus a perdu et dois disparaître avec honneur et humilité. Pour pouvoir réduire à néant la jauge de l'autre, chaque combattant a doit à tout. Toute chose à sa disposition peut lui servir afin d'éliminer l'ennemi. Ah, et il y a une autre loi. Les deux adversaires doivent être seuls, c'est pourquoi les gêneurs sont emportés dans un tour de passe-passe déroutant.Maintenant, nous allons explorer les moyens dont dispose le numéro X pour arriver à ses fins. Premièrement, un véritable arsenal de cartes l'accompagne dans tout ses déplacements, et se mélange à terre sans discontinuer. Luxord peut d'ailleurs lui même se transformer en carte et se fondre dans la masse pour s'échapper et frapper en traître celui qui l'a défié. Il peut également faire appel à ses "cartons" offensifs pour démarrer une sorte de jeu de réflexe. Une croix apparaît sur une carte et bouge de plus en plus vite de l'une à l'autre. Toutes celles qui n'ont pas de rond sont marquées d'une croix. l'adversaire doix pointer une carte. Si il en pointe une avec une croix, il est grièvement blessé, mais s'il en touche une avec un cercle, c'est le joueur du destin qui subit des dégâts. Le belligérant touché perd également une partie de son temps. Machiavélique, n'est ce pas? Néanmoins, tout cela repose principalement sur la chance. Si elle n'est pas au rendez vous, c'est perdu. Oh, je crois avoir omis de vous dire que Luxord est capable de faire muter sa proie en un petit dé inoffensif, ou en une carte qui l'est un peu moins, pour peu que vous ayez perdu un des nombreux défis proposés par notre très cher simili.

    Joute ~

    Le joueur du destin emploie ce style de combat lorsqu'il juge qu'il n'a aucunement besoin de s'amuser avec sa cible. Ainsi, il affronte les sans-coeur et les simples mortels grâce à ses armes. Je vais tenter de vous expliquer. d'un geste, le simili sort ses cartes et les met en éventail dans ma droite, qu'il place près de son menton. Elles retourneront toujours vers leur maître, sauf si bien sûr elles sont tranchées, ce qui est assez compliqué à faire. Ces armes, toutes frappées du symbole des similis au verso et d'un cadran temporel au recto, peuvent grandir et rétrécir démesurément selon l'envie de leur manieur, et sont aussi tranchantes qu'une lame. Pourtant, la chance pointe encore le bout de son nez, même là. Lorsque les cartes s'élèvent dans les cieux pour fondre sur leur proie comme un escadron d'aigles affamés, elles n'obéissent pas totalement à Luxord et visent somme toute assez grossièrement. A partir du moment où elles commencent leur course meurtrière, c'est Poker. Soit elles frappent avec précision et entaillent profondément l'ennemi, soit elles ratent leur coup et n'infligent que des blessures superficielles et facilement résorbées. Qu'elles tournoient autour de l'adversaire ou qu'elles forment autour de lui une cage hurlante, c'est toujours la même chose. Ça marche ou ça marche pas, et puis c'est tout. Tant mieux ou tant pis, c'est le jeu. Oh, au fait. Les cartes peuvent devenir de véritables murs, protégeant ainsi leur manieur.


    C a r a c t è r e :

    Joueur, Stratège, Sage

    Luxord porte décidément très bien son surnom. Vous savez, Marluxia, le numéro XI, semble retrouver un semblant d'existence lorsqu'il obtient le pouvoir, la gloire, et la puissance. Ainsi, il croit, il voit qu'il existe. Il se passe la même chose avec le joueur du destin, mais avec le jeu. Lorsqu'il entame une partie ou un combat, il "ressent" exaltation lui donnant une impression de vie et d'existence. Il ressuscite à la vie des cartes, est de retour sur terre dès qu'il aperçoit une proie digne de lui, sent le quasi retour de son coeur lorsque le jeu s'amorce et que tout s'accélère dans le tourbillon de l'impartial hasard. Voilà tout. Peut être est-ce pour cela qu'il respecte les immondes caprices de la Chance sans jamais faillir ni se plaindre. Il sait que, de toute manière, le destin fait ce qu'il veut de nous, sans se soucier de nos envies, de nos soucis. Pour lui, la curiosité est d'ailleurs autant un défaut qu'une qualité. Elle peut changer notre route et faire effectuer un virage brutal et inopiné à notre chemin. Toujours est-il qu'il sait ce qu'il fait et qu'il ne s'embarrasse par de scrupules lors de l'élaboration des plans de l'organisation, ou de ses créations personnelles. C'est d'ailleurs lui qui a mis au point le'ô combien biscornu système de cartes du Manoir Oblivion. Il en a créé les règles, a trouvé comment faire apparaître les souvenirs des gens sous la forme de son objet fétiche. La nature du lieu lui a de toute façon facilité la tâche, même si tout ne s'est pas fait sans problèmes, évidemment. Cette manière de se battre qu'il a créée est d'ailleurs la preuve même de son intelligence et de son sens inné de la stratégie, même si, encore et toujours, la Chance et le Jeu sont de la partie. Il est donc conseillé de se méfier dès lors que vous avez affaire à lui. Ne le sous estimez pas sous prétexte qu'il n'est que le numéro X. Il est bien plus dangereux et tordu qu'il n'en a l'air. Mais il est également quelqu'un de sage. Peut être un peu trop parfois, car il est capable de vous sortir un proverbe totalement tarabiscoté, mais qui a néanmoins un sens profond. Il s'exprime souvent de cette manière, ce qui lui donne un air encore plus réfléchi. Presque toutes ses paroles sont en rapport avec le Hasard, la Chance, le Jeu, les Cartes, les Dés, ou la curiosité. Ecoutez le attentivement, ou vous le regretterez.

    G r a d e . v i s é : Commandant

    H i s t o i r e :

    Human



    Vous savez, notre très cher simili n'a pas toujours été le membre de l'organisation qu'il est aujourd'hui. Autrefois, il était humain. Un mortel comme les autres, ayant son style à lui, sa vie à lui, ses hobbies à lui. Une personne presque normale, en somme. Mais pas totalement. Laissez moi vous conter son histoire.

    Autant dire que sa vie humaine n'eut rien d'original, ou presque. Son prénom, peut être. Ses parents ayant trouvé que l'appeler Harold aurait été trop commun, ils décidèrent de le nommer Urold. Rien de bien méchant comme changement, certes, mais les détails sont toujours plus importants que l'on croit. Cette petite "originalité" passée, on peut parler d'une enfance totalement normale, si ce n'est que notre futur organisé s'est pris de passion on ne sait pourquoi pour les jeux de hasard et d'argent, en général. Pour lui, une bonne après midi sans partie de poker n'est pas une bonne après midi. On lui a conseillé d'arrêter, mais si vous chassez le naturel, il revient au galop. Et ça n'a pas raté. En grandissant, il s'est diversifié. Autant dire que son entourage avait de quoi faire, avec lui. Surtout qu'il ne pouvait s'empêcher de réussir tout ce qu'il entreprenait. Ainsi, même jeune, il se débrouillait très bien.

    Plus tard, notre très cher futur simili fit du jeu et de ses dérivés son métier. Rapidement, il gravit les échelons des affaires et de l'industrie des jeux d'argent, pour finir par se hisser à la tête d'un empire commercial n'ayant absolument rien à envier à un Las Vegas miniature. Sauf bien sûr qu'Urold n'eut jamais recours à la tricherie et à l'arnaque. Il respectait les caprices plus ou moins inopinés de la Chance. Il perdit, quelques fois, mais gagna presque à tout les coups la mise. Devenu riche, il examina chaque chemin vers la victoire avec aisance. La formulation peut paraître étrange, mais je ne fais que le citer.

    Bien. Maintenant que le décor est planté, passons à l'étape suivante. Ce jour là, comme pour tout les autres, il était allé visiter visiter l'un des casinos qu'il possédait, pour épier et ne rien rater de ce qui se passait. Parfois, il jouait avec les clients. Il joua. Peut être n'aurait-il pas dû. Son adversaire était étrange. Il avait l'air vide, froid. Mécanique est le mot parfait pour décrire l'énergumène. Celui ci lui proposa une partie spéciale. Un prix bien précis était en jeu. Urold entama le jeu. Une simple bataille. Au départ, il se débrouillait très bien. Et puis son adversaire retourna la situation à son profit. Notre "héros" sentit alors que quelque chose changeait. Il changea de dimension, chuta, fut inversé, pour finir sur une désagrégation. Il venait de perdre son coeur. C'était l'enjeu.


    Monster

    Urold entama une courte période de dérive, durant laquelle il ne s'arrêta pas de tomber, s'enfonçant dans un abîme béant aux couleurs de la nuit noir. Perdant lentement ses repères, il s'échoua finalement dans un lieu inconnu, que nous nommons le plus souvent entre-monde. Personne ne sait comment il a pu arriver là, mais le fait est qu'il s'était arrêté là. Une personne vint à sa rencontre. Par réflexe, l'homme sans coeur lui proposa un jeu. En réalité, il n'avait que faire de l'inconnu, mais le hasard et la chance étaient les seules choses qui le reliaient encore à lui même.

    L'ombre refusa, mais proposa un avenir à son interlocuteur, s'il le suivait. Urold ne comprit pas vraiment le sens de cette proposition. Pourquoi lui proposer quelque chose qu'il avait déjà? Néanmoins, il partit avec l'être en manteau noir. il a bien fait, me direz vous, et ça sera vrai. Une fois qu'ils furent arrivés, tout lui fut expliqué. La perte de son coeur l'avait rendu incomplet. Ses émotions avaient été détruites. Son corps et son âme avaient développé une symbiose parfaite. Il était devenu un simili. Une quasi illusion, une abomination ne méritant que d'être exterminée, selon certains.

    Mais on ne lui parla pas que de ça. Etant donné qu'il se souvenait de sa vie antérieure et qu'il avait gardé forme humaine, il faisait partie de la caste supérieure des similis, et pouvait par conséquent siéger au sein de l'Organisation, société dominant les êtres de sa "race". Le Supérieur, Xemnas, maître de cet organisme, lui donna un nom, un titre, et une place parmis eux. Urold était désormais Luxord, le Joueur du Destin, maître du temps, dixième membre de l'Ordre. Son but, comme celui des autres, était de créer le Kingdom Hearts, auquel les similis soutireront un coeur pour chacun. En effet, cette énorme Lune est formée par tout les coeurs récupérés sur les créatures presque éponymes n'en ayant pas.

    Le nouvel organisé se vit confier diverses missions, qu'il accomplissait toujours avec une certaine perfection. le quotidien s'installa rapidement, et de nouveaux membres firent rapidement leur apparition. Marluxia, numéro onze. Un bien étrange personnage. Larxene, numéro douze. Une véritable peste insupportable. Roxas, numéro treize. Maître de la keyblade. Xion, numéro quatorze. Enigmatique nouvelle venue. Luxord travailla souvent avec La Clé du Destin durant de nombreux travaux au pays des merveilles. Le jeune garçon était plutôt taciturne, mais faisait ce qu'il avait à faire et se montrait réceptif au conseil de son aîné. Les deux derniers arrivés de l'organisation disparurent après 358 jours ou presque de bons et loyaux services. La cause ne fut pas communiquée à tout les membres. Le joueur n'eut donc jamais le privilège de savoir pourquoi son coéquipier s'était volatilisé.

    Quelques temps plus tard, le "véritable" maître de la keyblade, arme qui permet de ramasser les coeurs, se réveilla. Durant son séjour au Manoir Oblivion, où avaient été envoyés Marluxia, Larxene, Axel, Vexen, Lexaeus, et Zexion, il avait été endormi par une certaine Naminé, après avoir éliminé la plupart des similis présent dans la bâtisse, s'ils ne s'étaient pas déjà entretués. Le seul à survivre fut Axel.

    Luxord reçut une nouvelle mission. Intercepter Sora à Port Royal et lui empoisonner la vie avec les pièces maudites. Notre "héros" entra en scène à la deuxième apparition du freluquet chez les pirates. Il joua avec le trésor maléfique, ainsi qu'avec un sans coeur. Il obligea sa proie à le combattre par deux fois, mais il échoua et se retira.

    Le joueur du destin réapparaît lors de l'infiltration de la Lumière dans l'Illusicitadelle de l'Ordre. Alors que l'ennemi entre chez lui en passant par sa preuve d'existence, l'ancien Urold décide de faire face tout en jouant. D'un claquement de doigt, il fait disparaître les gêneurs et affronte l'élu, déployant tout son savoir et sa maîtrise sur le temps. Cartes et jeux se déchaînent. les jauges baissent, remontent un peu, puis baissent de nouveau. Les combinaisons de symboles changent de camp régulièrement, les métamorphoses deviennent folles... La frénésie du jeu envahit Luxord. Mais il est vaincu. Sora, d'un coup de keyblade, sectionna le bouclier de son ennemi, et le frappa de plein fouet. Le destin avait de nouveau tranché, et avait choisi la défaite pour le numéro X.


    Black Year


    Le membre de l'ordre se réveilla lentement. On ne sait pourquoi, il s'était retrouvé là, bien vivant, malgré le coup fatal porté par la partie adversaire. Il avait pourtant bel et bien disparu, durant la bataille... Les autres aussi étaient revenus à la vie. Sans leur coeur, bien évidemment. On aurait pu espérer, mais non. Pendant l'absence de l'Organisation, d'autres groupes avaient vu le jour. Les lumineux s'étaient réunis sous une même bannière. Les nihilistes avaient pris le chemin d'Astral. Les coeurs les plus noirs s'étaient tournés vers la Coalition Noire. Les Mercenaires comptaient parmis eux les combattants avides et solitaires. Les Reflets du destin, menés par le traître Zexion, cherchaient la vengeance et un monde pour eux. Et pour finir, il y avait le Consulat, étrange groupuscule réunissant les 'Fils et Filles des Muses', dont le but est de répendre l'art à travers les mondes. De nouveaux compagnons de jeu. Joie.

    Les Questions

    Q u e s t i o n s :

      1) Votre personnage est-il capable d’aimer, d’avoir une relation ?

      Non. Un simili ne ressent rien, et Luxord n'est pas une exception.

      2) Si l’esprit de votre personnage s’incarnait en un animal mythologique ou chimérique ou réel (nuances acceptées). Que serait-il ?

      Très sûrement un chat. Ce félin s'amuse toujours avec ses proies avant de s'en faire un repas à ciel ouvert.

      3) Qu’en est-il de la fidélité et de l’esprit de camaraderie de votre personnage ?

      Etant un simili, Luxord se fiche complètement des sentiments d'autrui après une trahison de sa part. Il se montre néanmoins respectueux de ses confrères organisés, sans pour autant rester muet.

      4) En vue de votre race, quand pouvez-vous dire que votre personnage a forgé une amitié. Citez quelques unes de vos relations amicales.

      Luxord n'a pas à avoir d'amis. Il semble quand même bien s'entendre avec ses frères d'arme, même si l'amitié n'est pas vraiment possible entre eux.

      5) Quel niveau de rp vous semble acceptable pour votre personnage ? Croyez-vous avoir le niveau ? Si non, donnez-nous une bonne raison de vous valider. Si oui, donnez-nous la quand même…

      Eh bien j'espère être capable de jouer Luxord, qui est un personnage que j'aime beaucoup.

      6) D’un point de vue objectif, qu’est-ce qui vous semble être votre point fort, votre point faible ?

      Moin point fort est le fait que je m'identifie au personnage que je jouer, mon point faible, en revanche, est ma mauvais rédaction des combats en tout genre, surtout contre un seul adversaire.

      7) Pourquoi incarner ce personnage ?[

      Je souhaite incarner Luxord car c'est un personnage que j'affectionne tout particulièrement parmis les membres de l'Organisation, et dans KH tout entier d'ailleurs. J'aime son côté joueur, mais j'apprécie aussi le fait qu'il soit capable d'élaborer diverses stratégies en toutes circonstances.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 15/05/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss.
XP:
247/500  (247/500)
Dim 13 Juin 2010 - 15:10
Hum... Bon... Objectivement parlant, c'est pas mal, mais ton texte manque d'âme, je trouve... Il manque ce petit quelque chose qui fait qu'on identifie ta fiche comme étant la tienne, que dans l'écriture même, on ressente ta manière de jouer ton personnage. Là, c'est pas mal, certes, mais c'est un peu trop classique, formaté, comme si tu faisais une fiche histoire d'en avoir fini et de passer au Rp.. C'est embêtant dans le sens où, à la lecture, c'est moins bon.

Pourtant, tu as le potentiel pour le faire, et quand tu veux, tu sais te donner... Faudrait que ça devienne une habitude...

C'est un peu bâclé sur tous les points (je trouve), mais encore, ça peut aller pour le physique et le caractère (normal, on a moins à raconter). Par contre, l'histoire va beaucoup trop vite, si tu vois ce que je veux dire...

Et puis... Au niveau du lien avec l'histoire du forum... Où est Xaldin ?

Il est quand même Xaldin, mince quoi... Il a régné pendant deux ans sur l'Organisation, il a donné plein de missions... Mais non, à la fin, on parle de tout le monde sauf de lui...

C'est à cause du gouvernement, ça... Il essaie de nous bourrer la tête...

...

Bref. Fiche validée. Lieutenant.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luxord, Le Joueur du Destin
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Recherche bon joueur établi
» On ne contrôle pas le destin !
» Hasard ou destin? [Guenièvre]