Derniers sujets
» Attaque Nocturne
par Surkesh Aujourd'hui à 15:11

» Reading Project
par Lotis Terrick Aujourd'hui à 14:27

» Jour de fête
par Cassandra Pentaghast Aujourd'hui à 12:57

» 1297 Mishtaven Street
par Roxas Aujourd'hui à 11:03

» Météo en live : le 18 octobre
par Janna Hier à 13:02

» Pour un peu de bien
par Lulu Hier à 13:00

» La Chute de Nottingham
par Général Primus Hier à 12:58

» Tombent les cartes
par Lenore Hier à 9:06

» Tombent les masques
par Agon Wiley Hier à 4:28

» Comme le dit Oscar Wilde...
par Genesis Rhapsodos Hier à 4:24

» Et là, un squelette !
par Genesis Rhapsodos Hier à 4:15

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Hier à 2:21

» Field of Heroes
par Invité Hier à 2:18

» Répétition
par Arthur Rainbow Mar 17 Oct 2017 - 21:39

» Qui part à la chasse perd sa place !
par Rufus Shinra Mar 17 Oct 2017 - 18:21


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Les démons vous font peur ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 82
Age : 23
Localisation : Dans les ténèbres
Date d'inscription : 21/05/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
134/500  (134/500)
Dim 23 Mai 2010 - 22:35
Pour le second jour dans la ville du crépuscule, Ulquiorra avait déjà bien repéré les lieux, il n'aurait plus besoin de demander son chemin, un excellent point sauf que pour cette mission cela n'avait pas beaucoup d'importance, elle consistait en quelque chose d'assez simple, intimider le peuple de la cité, bien sur il y avait des petites conditions, et donc il lui était permis de faire ce qu'il voulait sauf de tuer quelqu'un, donc pour le massacre on repassera. En se dirigeant vers le haut de l'horloge, il réfléchit a comment il pourrait remplir sa mission, il avait bien une idée en tête, même deux, mais elles comportaient toutes les deux un risque de rebellions plus importante, la première était de faire peur a un humain avec ça véritable forme, cette humain irait porter le message, mais peut être que la peur du peuple se transformera en haine, puis créa une plus grande rébellion. La deuxième beaucoup plus longue a mettre en place, serait aussi beaucoup moins risqué, elle consistait a utiliser la femme de la boutique, pour faire se réunir toutes personne de la ville, et là Ulquiorra n'aurait plus qu'à inventé une histoire, qu'il avait déjà trouvé en faite, il n'aurait qu'à raconté que Le Modéré Noir, l'avait menacé s'il ne transmettait pas son message, son message étant que vous devriez arrêter vos petites manigances stupide, que cela ne vous conduirez qu'à votre propre perte, maintenant qu'il y pensait la dernière n'aurait pas très bien marchait.
Allongé les mains sous sa tête, il regardait le crépuscule s'étendre sur la ville, les ténèbres vainquant la lumière, c'était le but de son maître et donc le siens. Cherchant ce qu'il pourrait faire pour intimider les personnes de la cité, un plan germa dans son esprit, son visage impassible baignait dans la clarté de la lune, il se leva, s'étira, et souffla, ce qu'il allait faire allait vraiment le fatigué mais il n'avait pas de choix, il se transforma libérant d'abord sa vrai forme, puis y ajoutant le pouvoir de son animal, créant ainsi une créature ailé, au cheveux noir de jais, ses yeux or entourait de noir leur iris ressemblant a ce des reptile, des cornes sur la tête, une queux noire, et enfin ses pied et ses mains crochu, cette transformation ressemblait très portrait a une créature toute droit sortit du bestiaires des enfer. Le sans-cœur s'envola, cherchant une proie a effrayer, puis il la trouva, trois enfant était en trains de ce balancer sur une balançoire, un des enfants attendais que ce soit son tour, l'air légèrement boudeur. Ulquiorra s'approcha d'eux tel un faucon devant sa proie arrivé devant eux, il leur dit de son habituelle voix, froide et sans vie.


« -Prévenait vos parents, d'amener toutes la ville ce soir quand la lune sera haut dans le ciel, si vous ne le faites pas, les enfants était tétanisé leur regard écarquillé devant l'apparition maléfique qui venait d'apparaître en face d'eux, je viendrais et vous tuerais dans d'atroce souffrance, ajoutant le geste a la parole sa queux se déplaça et vint prendre un des enfants par le cou, le levant haut dans le ciel, ne me faites surtout pas attendre. »

Ulquiorra lâcha l'enfant et repartis pas où il était arrivé. Une fois que l'horloge fut en vue, il repensa a son plan, oui tout allai fonctionné a la perfection. Arrivé sur l'horloge, il se retransforma en sans-cœur a l'apparence humaine, il s'allongea sur le toit, et regarda le ciel étoilé toute la nuit.
Le lendemain, il se leva, et soupira, la journée allait être longue. Le sans-cœur descendit de la tour et se dirigea vers la boutique de la femme, qui lui avait donné toutes ses précieuse information, quand elle le vit un faible sourire étira son visage, une fois arrivé en face d'elle il ouvrit la conversation.


« -Bonjour, vous avez une mauvaise mine, c'est-il passé quelque chose, votre compagnons a t'il était tué par la Coalition?

-Non, mais c'est presque pareil, Le Modéré, a eu connaissance de nos information, son serviteur a menacé de nous tué, nous ainsi que nos enfants, j'étais bouleversé quand mon fils est rentré un trait rouge au niveau de la gorge, et le pire... c'est... qu'il... nous a... tous... donné … rendez-vous... ce soir... il va... certainement... tous nous... tuer... c'est... »

La vendeuse ne put finir sa phrase qu'elle éclatait en sanglot, Ulquiorra resta là, a ne rien tenter pour la consoler, son plan marchait comme prévu, les femmes allait avoir peur pour leur enfants, et donc pour elles, il n'y avait plus de danger, il suffisait de s'occuper de leurs maries. Et malheureusement pour eux, cela allait être beaucoup plus douloureux, les briser dans leur fiertés. Le sans-cœur attendit que la femme ait terminé de pleurer, et une fois sur qu'elle allait bien, il devait jouer la carte du gentil, il s'en allât. Le serviteur du Modéré Noir, décida que la colline du couchant sera un bon lieu pour se reposer et attendre le soir, il s'endormit assez rapidement, et ne faisait aucun rêve.
Le soir venue, une chauve-souris était venue le réveiller, il se retransformat, et se dirigea en volant vers la place, d'où nombreux bruits raisonnaient. Une fois que le démon fut en vue, le silence se fit, Ulquiorra se posa, entre ces humains, et dit de la même voix qui avait annoncé, la triste menace aux enfants.


« -Je suis extrêmement flatté qu'autant de gens soit venue, enfin façons de parler, de nombreux humains regardait le trous ornant sa poitrine, preuve qu'il n'avait plus de cœur, sachez tous d'abord que rien ne vous sera fait si vous coopérer, mon maître Le Modéré Noir, ne veut que la paix, des étouffement se firent entendre, et dans son extrême bonté, d'autre étouffement, il m'envoie vous prévenir, de votre fin, si vous n'arrêtez pas ces tentative de révolte futile. »

Après ce discours de nombreux chuchotement se firent entendre, puis un bruit de course en direction du sans-cœurse firent entendre, Ulquiorra tourna la tête pour apercevoir l'homme qu'il avait espionné dans sa mission précédente, il faisait parti de la rebellions courir vers lui un épée a la mains. Ulquiorra stoppa son épée avec la lance qu'il venait de faire apparaître, une lance verte a l'apparence spectral, puis il annonça.

« -Je répète bande de misérable insecte, mon maître ne m'a pas autorisée a vous tuer, alors a par si vous tenez a perdre vos l'usage de vos jambes ou de vos bras je vous conseille d'arrêter ces tentatives ridicules, vous ne pouvez rien contre la fatalité de votre sort, accepté le. »

Et comme pour prouver ces fait, Ulquiorra attrapa la mains qui tenait l'épée avec sa queue, ce qui eu pour conséquence de lui faire lâcher son épée, puis il envoya le jeune homme dans la foule avant de ramasser son épée, et de lui couper la main, il regarda le jeune homme se relever puis s'enfuir a travers la foule, le démon répétât de sa voix froide.

« -Tenez vous vraiment a ce que vaut enfants perde l'usage de l'un de ces membres, tenez vous vraiment a mourir, je reviendrais demain, et je vous demanderais une réponse, j'espère que cette réponse me plairas sinon... »

Ulquiorra s'éleva dans les airs, et parti en direction de l'horloge, une fois arrivé au lieux de destination il se retransformat, et attendis que le jour se lève, les yeux rivé sur le ciel étoilé.
Le quatrième jour de l'arrivé du sans-cœur en ville, se leva doucement mais surement, il aurait sa réponse ce soir, il se leva et comme la veille se dirigea vers la vendeuse, arrivé devant elle, il lui demanda...


« -Bonjour, alors comment allez vous, comment cela c'est passer hier? »

La vendeuse le regarda, puis entrouvrit la bouche, et la referma, elle cherchait ces mots, une fois qu'elle les eu trouvé elle parla d'une voix étonnement claire.

« -Bien, en faite cela n'était qu'un mal pour un bien, le démon a coupé la mains de mon ami, et il a décidé qu'il était trop dangereux de continuer le combat, je ne sais pas pour les autres, mais j'essaye de me concentrer sur le positif. »

Ayant fini petite conversation, il s'en allât, se baladait en ville, l'air était frai, et faisait danser ses cheveux dans le vents, son expression impassible pouvait effrayer les inconnues, mais les habitants commençait a s'habituer a sa présence. Il termina ça ballade près de la gare, et décida de regarder la ville, dans son ensemble jusqu'à ce que le jour se couche. Toute fois un bruit de pas, se fit entendre, et un être humains fonça sur lui, massa a la mains, et bouclier a l'autre, cette inconnue ouvrit la discussion.

« -Si vous tenez a habité dans cette ville, faut savoir vous battre mon ptit gas, alors en garde. »

Ce n'était pas dans sa mission, de se battre avec l'idiot du village, mais voyant qu'il n'avait pas trop le choix il sorti son zanpakuto, et donna un coup avec le plat de la lame dans le ventre de son adversaire, ces être humains, était trop faible, il n'était pas d'humeur a se battre contre eux, les humains fort devait se cacher.
La nuit tomba et comme pour les précédente Ulquiorra, se transforma en sa forme la plus puissante, et se dirigea vers le lieux du rendez-vous en volant. Arrivé devant la même foule qu'hier, il attendit leurs réponse, puis une fois que ce qui semblait le meilleur combattant du village, s'approcha devant lui et annonça.


« -Nous acceptons et nous essayerons d'annuler les révoltes, mais si je réussi a vous tuer, nous n'empêcherons rien. »

Ulquiorra acquièsa, puis mettant ces mains reliaient ensemble, paume face au ciel, il les éloigna de l'une d'entre elle, et appela son arme, « Lanza del Relampago », puis il répondit au jeune fou.

« -Très bien, mais mes ordres étant de faire aucune victime, je ne te tuerais pas, je te briserai chaque os, pour que tu voie qu'il faut être fou, pour défier la fatalité. »

Se mettant en position de combat, Ulquiorra attendit que l'être humain se déplace, et il fut impressionné de la vitesse qu'il avait, il avait réussi a le toucher au bras gauche, pas assez profondément pour le blesser, mais il l'avait toucher. Les encouragements de la foule devait aidèrent le jeune téméraire, a se battre, Ulquiorra décida qu'il n'était pas la pour ça mais pour une mission il attrapa l'épée de l'être humain la mains, ce qui le blessa légèrement puis mis son index en face de son épaule et annonça.

« Cero. »

Un rayon vert a l'aura noir, déchira le bras de l'être humain, et il se roula a terre de douleur, le sans-cœur, regarda cela d'un œil indiffèrent, puis il annonça cela comme une triste vérité.

« -J'ai gagné, je te laisse la vie sauve, entraine toi, deviens assez fort pour te battre contre moi, et vous misérable habitant, un marché est un marché, et j'espère ne pas avoir a revenir, maintenant adieux. »

Et le sans-cœur s'envola dans les airs, se dirigea vers le manoir abandonné ou l'attendais son maître, il se retransforma, et lui confia son rapport.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre ~ Orgueil
Masculin
Nombre de messages : 342
Age : 24
Localisation : Dans les méambres du néant
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: .
XP:
0/0  (0/0)
Lun 24 Mai 2010 - 0:30
Bien bien, en voila une belle mission mon cher Ulquiorra.... Bien passons au chose sérieuse maintenant...

Positif : La longueur est parfaitement respecter, les temps, le style
Négatif : l'orthographe, tu as également augmenter la difficulté de t'as mission qui consister juste à intimider la population or tu as combattu en duel le type le plus " fort" de la ville, enfin bref...

Voici t'es gain :
20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS

Tu me diras par Mp pour t'es PS ^^

PS : Si tu pouvais préciser lors t'es demande de mission, quel PS tu souhaiterais avoir ^^ Comme ça je pourrais te donner des missions en conséquences ;)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De nouvelles cartes qui font peur ! Extension Phantom Gate
» Images qui font peur ...
» Arrivée de Farges
» Des discours qui font peur
» Monstres en images