Derniers sujets
Le Tour de ClopinAujourd'hui à 17:41Arthur RainbowAbsenceAujourd'hui à 13:28ShadowDésinformationAujourd'hui à 2:30Kurt BrownPromenons-nous dans les bois -Hier à 9:48Vesper EarlLa guerrière satyre AmbrosiaSam 14 Juil 2018 - 18:24AmbrosiaFace contre TerreSam 14 Juil 2018 - 0:36NarantuyaaBalade nocturneVen 13 Juil 2018 - 23:46CissneïPeins moi ça en noirVen 13 Juil 2018 - 3:49Jack InèrsseDemande graphique?Jeu 12 Juil 2018 - 18:40KairiAu fond du gouffreJeu 12 Juil 2018 - 13:57Cassandra PentaghastLa Chute de NottinghamJeu 12 Juil 2018 - 10:41Heinrich VentrecrocIl y a toujours un cheminMer 11 Juil 2018 - 23:39Fabrizio ValeriDans un souci logistiqueDim 8 Juil 2018 - 13:59Kurt BrownCe qu'on fait par AmourSam 7 Juil 2018 - 16:31Maître AquaIl n'y a rien de personnelSam 7 Juil 2018 - 12:37Lenore
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant à Arme Unique
XP:
129/650  (129/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 16 Mai 2010 - 22:44
Une nuit sans lune, un château où une créature non-humaine y règne, cherchant à séduire une belle demoiselle, occupé par des personnage plus que ridicules, transformés en objets de bas étage, un éclair de ténèbres, une foudre obscure au tonnerre grondant fit s'effondrer les fondations de la cour, ouvrant une porte vers les enfers, une porte formée par les ténèbres éternelles où un homme de près de dix huit années sortit, affublé d'un manteau noir, encapuchonné dans cet accoutrement, de telle sorte à ce qu'on ne puisse voir son visage, un pacte allait être signé. Le jeune homme connaissait le risque de sa venue en ces lieux, mais il savait aussi que c'était le seul moyen qu'il avait pour faire profiter le monde d'une douce paix méritée après toute ces années de guerre incessantes... Il savait que ce qu'il cherchait ce trouvait ici... Il savait que la personne recherchée se trouverait ici et pas ailleurs, manipulant après toutes ces années le seigneur du palais, agissant encore et toujours dans l'ombre, sans aucun regrets, tenter de transformer cette pauvre bête en simili... L'homme en noir avançait à sa recherche, guettant à l'horizon si personne ne l'avait remarqué, prêt à tuer quiconque l'aurait vu... Le jeu en valait la chandelle... Esquissant un sourire démoniaque, le jeune homme avait déjà cherché dans la cour et le hall principal... Avançant dans la salle de bal, il ressentit une puissante aura venteuse alarmante... Pas de doutes: la personne recherchée était dans les parages! Courant tout en étant extrêmement discret, il croisa un chandelier vivant... Un des occupants transformés était en face de lui... L'homme en noir n'avait pas le choix: il fallait l'effrayer pour l'immobiliser quelque secondes le temps qu'il rejoigne le bout du couloir. Usant d'un choc mental assez puissant, la pauvre créature, prise de stupeur, ne chercha pas à se retourner aux bruits de pas du jeune garçon, terrifiée à l'idée de ce que la créature pourrait être. Avançant avec assurance, un énorme cri résonna dans toute l'aile où se trouvait l'ombre... Ca ne pouvait être que l'oeuvre du manipulateur vis à vis de la pauvre créature. Courant à une vitesse extrême; le jeune garçon arriva à son but, et, jetant un coup d'oeuil à la fente de la porte, vit une chambre vide, la fenêtre brisée, une rose lévitant dans un bocal ; absorbé par la vue de la fleur, le jeune homme déroba de manière grossière le bocal et sauta par la fenêtre. Il sentait l'aura de tout à l'heure... Elle était proche... Avançant avec un pas résolu sur le pont, il avait enfin trouvé l'homme qu'il cherchait: Xaldin, membre numéro trois de l'Organisation XIII, la Lance Tourbillonnante... Il se tenait là, satisfait de ce qu'il venait de faire. Rompant alors le silence de la nuit, le jeune homme s'adressa directement à son opposant:

Te voila Xaldin... La Lance Tourbillonnante... Cela faisait longtemps que je voulais te rencontrer...


Dans un reflux venteux, la rose brillant à l'éclat de la lune, le jeune homme se dévêtit de sa capuche d'ombre, dévoilant son visage aux yeux de rubis et de saphir et à la chevelure d'argent. Regardant alors sérieusement son interlocuteur il reprit:

"Pardonne-moi de cette irruption dans tes projets, mais il fallait que je te vois dans un but qui, je pense, t'intéressera grandement..."


Affichant alors un sourire angélique, regardant la rose, voyant un pétale tomber lentement dans le fond, il reprit alors subitement:

"Ce but... Nous le recherchons tout les deux... Je m'explique... Je désire apporter enfin la paix dans les mondes, mais, seul, je ne peux le faire... Pour y arriver, vois-tu, il faudrait que je prouve ma valeur en éliminant une créature qui empêche la guerre de finir."


Plongeant alors sa main gauche dans son sombre manteau, il en ressortit deux feuilles. Les montrant à l'imposant simili, il lui expliqua ce qu'elles représentaient.

"La première est une photographie de la créature... Pour arriver à l'éliminer, j'aurait besoin que tu signe juste ce papier... Si tu veux, lit le... Ne t'inquiète pas, je ne te piège pas... Je m'occupe de tout."


Montrant alors un papier attestant une alliance et un pacte de non-agression entre les reflets et l'organisation, Rixak sourit un peu plus et fit un regard complice au simili humain. S'asseyant sur le bocal, attendant la réponse de son opposant, reprennant ensuite ses feuilles, Rixak se releva avec un air satisfait.

"Fort bien... Je vous souhaite bonne continuation Xaldin.... Oh... Encore une chose... Prenez ça... J'aime ce genre de chose, mais seulement lorsqu'elles sont noiores..."

Donnant alors le bocal, Rixak partit dans un portail sombre, le refermant et faisant tomber des plumes noires dans un rire obscur...
La lance Tourbillonnante.

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
272/500  (272/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 17 Mai 2010 - 18:30
    « Cela faisait longtemps que je voulais te rencontrer... »

    Il ne dit mot… Il ne se retournait pas, scrutant l’horizon qu’il avait pourtant vu à maintes reprises, que verrait-il sinon ce qu’il avait déjà vu tant de fois… Un manteau noir, cachant le visage de son porteur, l’affublant d’un air spectral quel que soit la nature de l’homme. On pouvait impressionner n’importe qui avec cela, inspirer la peur était bien chose facile pour un membre de L’Organisation XIII, la seule condition requise résidait en la présence d’un cœur du futur impressionné. Et pour cet homme à la voix de gamin, il n’avait pas à lui porter un regard pour remarquer qu’il n’y avait justement rien à voir…

    Il ne dit mot, ne se retournait pas, jusqu’à ce que son interlocuteur ôte sa capuche, il abaissa son regard vers cet homme… Un gamin… Mais cela ne lui laissait plus l’ombre d’un doute sur la chose, il avait l’honneur de croiser la route du second de Zexion…

    Xaldin se retourna alors doucement et fit de même, retirant sa capuche, dévoilant son visage, ses cheveux en dreadlocks, ses oreilles pointues, un tout assez atypique… Il avait à faire à fort parti… Il ne les connaissait que trop bien, ces enfants dénués d’idée mais bourrés de talents…
    Il ne se mit pas en garde, il voyait sous ce regard cristallin un profond désir de paix. Simulé, certes mais à bon escient… Rixak connaissait la nature de Xaldin tout comme ce dernier n’était pas sans savoir qu’il partageait cette nature avec cet enfant… Sans attendre d’avantage, il mit ses deux bras en arrière, les croisant comme à la manière du seul maître qu’il connut…
    Il baissa ainsi son regard, signe de détachement, son visage ne laissait rien exprimé sinon une sévérité, elle-même copiée de son maître… Il remarqua la rose de la Bête, que celui-ci haïssait et adorait tout à la fois. La lente chute d’un des pétales fut un nouveau moment de silence respecté par les deux Similis.

    « Ne me fais pas perdre mon temps… »


    « Ce but... Nous le recherchons tout les deux... »


    Qu’en savait-il ? Savait-il seulement… Avait-il eu vent de l’existence de Dilan… De ses ambitions, de son but… Son but était le même, il n’avait pas changé et cela n’avait rien d’un monde en paix, d’un cœur ou d’une de ces fadaises… Non… Le cœur n’était là qu’un outil pour parvenir à ses fins… Ce gamin parlait de paix dans les mondes. Belle preuve de noblesse, encore faut-il s’y engager et trouver les bons alliés pour une telle entreprise…

    Le jeune homme lui montra alors deux feuilles, Xaldin les prit violemment, froissant le papier… Et bien que chargé d’impatience, le visage du guerrier s’éclaira alors, transformant la sévérité en intérêt…

    « Je vois… »


    Et ignorant les tentatives de mise en confiance de cet homme, il lut la deuxième page… Un pacte de paix entre les deux camps… Ainsi qu’un traité d’alliance...


    « Soit, notre royaume ne se façonnera pas en prenant le cœur de personne qui en sont dénués… Ainsi, respecte ce pacte et il en sera de même de mon côté… »


    Et tout en signant, il fixa la photographie, une photo prise à l’insu de la personne… Il n’avait clairement pas besoin d’une mise en scène pour paraître arrogant… Il tendit alors les feuilles au simili, mais alors que ce dernier voulut les prendre, Xaldin les maintenu en sa possession, fixant cet allié d’un regard sévère que la curiosité avait effleuré quelques instants.


    « Qui trahit une fois, trahira jusqu’à sa mort, j’en suis bien conscient… Ne crois pas pouvoir me manipuler, mon garçon… Je ne doute pas de ton efficacité, je n’ai nul doute sur ta capacité à accomplir un tel travail… Mais n’oublie jamais, Rixak, que dans ce vaste univers, il y aura toujours quelqu’un capable de stopper ta folie… »


    Ceci dit, il fouilla à son tour dans son manteau, en sortit une bourse contenant cinq cents pièces et lança la somme au jeune simili qui l’attrapa tout en ayant l’air de demander l’utilité de la chose…


    « T’es trop jeune pour ce genre de pouvoir… Préfère la voie de l’espace aux couloirs des ténèbres… Une fois que tu crois les manipuler, ça te colle à la peau… Et que tu sois des nôtres n’y change rien… »


    Le gamin se releva alors et disparut un sourire aux lèvres, laissant la rose en possession de Xaldin… Et au moment même ou il voulu la prendre, un rugissement se fit entendre, traversant la cour… Le simili claqua des doigts, faisant apparaître un reflet qui se métamorphosa en un homme encapuchonné, du même gabarit que ce simili qui venait de partir… Et alors que la Bête enfonçait la porte qui reliait la cour au pont, Xaldin fit apparaître une lance et transperça le reflet ressemblant à Rixak, le faisant disparaître. La Lance Tourbillonnante se retourna alors vers la Bête, un sourire moqueur aux lèvres.


    « Ca fait longtemps… »


    « Xaldin… »


    « Voyons, la Bête, est-ce comme cela que tu accueilles un vieil…


    Il eut juste le temps de voir un coup de patte immense tentant de l’atteindre, il bloqua la patte du manche de la lance, fit un coup de pied à la créature imposante, le faisant tomber et pointa pour finir la lance vers le cou de la bête. Il était prêt à frapper, mais cela n’aurait aucun intérêt, aussi fit-il disparaître la lance et dissimula tout sourire. Il ramassa le bocal ou lévitait la rose et la tendit humblement à la Bête.


    « Celui que tu viens de voir mourir est le véritable voleur de ta rose… Je l’ai tué dans l’unique but de te présenter mes plus profondes excuses… Ne traîne plus et va la cacher quelque part… »


    La Bête se releva, méfiant… Il n’était pas dupe, mais il était reconnaissant d’un tel acte provenant d’un homme avec qui il crut partager une amitié, il fut un temps. Il partit alors, hésitant, laissant Xaldin seul, à nouveau…
    Ce dernier afficha un léger rictus… Le jeu recommençait…

    Il repensa une nouvelle fois à Rixak…


    « L’Histoire se répète… N’est-ce pas, Loz ? Ne te fait-il pas penser à toi, jadis ? Un jeune homme, grand esprit dans un monde trop petit, arrogant, bourré de talents, valet d’un scientifique, qui ne peut plus supporter la présence de son supérieur, qui va jusqu’à le tuer… Et à nouveau, le jeune homme vient à moi, pour me proposer une alliance… J’ai tellement vu et pourtant, je sens que mon rôle n’a pas encore prit fin dans ce conflit… Et toi, Loz ? »


    Il se tut, réprimant un sourire sincère, et s’appuya sur le garde-fou, seul. Et comme pour se convaincre d’avoir été prévenant, il ferma les yeux et parla à ce vide immense… Il n’y avait ni Soleil, ni Crépuscule, ni Lune, ni Etoiles, ni Ombre, ni Humanité, ni Nuit… Juste le vide…

    « Prends garde, Rixak… Tu vas t’élever jusqu’à pouvoir menacer Le Démon Tranchant, tu désireras plus et atteindra le niveau de L’Ombre et quand tu te croiras suffisamment haut, tu verras une montagne, la plus haute qui soit… Si un jour, tu vois cette Montagne, Rixak, tu t’apercevras que tu es seul… Car c’est seulement au sommet que l’on prend conscience de sa solitude… Et quand Le Cynique Autocrate et La Légende Eternelle daigneront à t’accepter dans leur combat, toi aussi tu disparaîtras… Et c’est ce qui peut t’arriver de mieux sur ce chemin que tu empruntes… Nulle paix durable, nulle trêve… Et ce papier que je viens de signer te semblera dérisoire, je le sais… Nous, similis, sommes bien peu de choses. »

_______________________________
messages
membres