Derniers sujets
» Annonciation
par Matthew March Hier à 17:14

» Une main tendue
par Matthew March Hier à 16:28

» L'empereur du micro
par Lotis Terrick Hier à 10:57

» Breaking News : Annonce du Porte-parole !
par Roxanne Ritchi Hier à 0:03

» Ecrire pour les nuls
par Lotis Terrick Sam 19 Aoû 2017 - 16:36

» Field of Heroes
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:07

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:02

» Mais pourquoi peindre un cygne?!
par Genesis Rhapsodos Sam 19 Aoû 2017 - 4:46

» Can't stay away
par Death Ven 18 Aoû 2017 - 13:06

» Breaking News : Attaque sur le Domaine Enchanté
par Roxanne Ritchi Ven 18 Aoû 2017 - 11:11

» Explicatif sur l'Académie
par Genesis Rhapsodos Ven 18 Aoû 2017 - 4:59

» Mon deuil
par Genesis Rhapsodos Jeu 17 Aoû 2017 - 5:27

» Game Over RPG
par Invité Mer 16 Aoû 2017 - 20:30

» Bouc émissaire
par Général Primus Mer 16 Aoû 2017 - 19:27

» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Mer 16 Aoû 2017 - 15:04


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Jusqu'au bout du Monde, Partie 1/2 (Mission Difficile)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 15/05/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss.
XP:
247/500  (247/500)
Mer 28 Avr 2010 - 19:45
Un cri lugubre résonna dans l'immensité du vide, comme le hurlement d'un corbeau. Sa plainte résonna un long moment, puis ce fut un bruissement d'ailes que l'on entendit, rapide, comme s'il fuyait quelque chose... Et le silence revint...
Un couloir de ténèbres se forma, disparaissant en une fraction de secondes pour laisser à la place Marluxia, numéro XI du XIIIème Ordre, masqué par son capuchon, grande silhouette obscure dans ce paysage désertique... Dans l'ombre des ténèbres qui entouraient son visage, il ouvrit les yeux pour tomber nez à nez avec l'un des plus tristes spectacles qui lui ait été donné de voir... Il avait beau savoir que sa mission du jour l'enverrait dans le cœur même des ténèbres, il ne s'attendait pas à ce qu'il soit si... Vide... L'Assassin Sublime bougea la tête de droite à gauche, et de gauche à droite... Rien à l'horizon... L'horizon qui, d'ailleurs, demeurait désespérément absent de signe de vie. Il n'avait de sentiments, il ne pouvait avoir une réelle idée de ce qu'était ce lieu... Mais, à contempler ces ruines, il parvenait presque à imaginer tout le mal qui était incrusté à même la terre, le sol, l'âme de ce monde. L'air était lourd, puant la mort et la désolation, aucune brise ne soufflait, il avait presque l'impression d'étouffer dans ce paysage abject, depuis longtemps dénué de vie... Il n'y avait rien ici. Le sol, anciennement une plage à ce qu'il lui semblait, était fissuré, fracturé... Des arbres, autrefois majestueux, gisaient sur le sol, leurs feuilles ayant depuis longtemps perdu de leur éclat pour ne devenir que des branches noires, recroquevillées dans une position d'agonie. A l'intérieur de certains cratères, qui ponctuaient de temps à autres ce qu'il qualifierait de plage, l'homme apercevait des reflets violacés, des ténèbres à l'état pur... A ce propos, l'océan lui même n'était que ténèbres... Pathétique... Il venait d'apparaître dans un sanctuaire, un cimetière, un tombeau... Un lieu où il n'y aurait plus jamais une moindre étincelle de vie humaine, comme il n'y aurait plus jamais de rayon de soleil pour l'illuminer... Marluxia releva les yeux vers le ciel. Non, point d'astre pour éclairer cet endroit, il n'y avait qu'une lumière pâle, morte elle aussi... Il fit quelques pas, ses talons heurtant le sol dur malgré son apparence, avant de poser l'une de ses mains sur un tronc anéanti, reposant la, devant lui, dans une posture ignoble qui parvenait presque à exprimer à quel point ce monde se complaisait dans le désespoir. Inconsciemment, le numéro XI esquissa un sourire. Il y avait quelque chose d'excitant à se trouver dans ce lieu... Il n'aurait su dire pourquoi. D'un geste de la main, il vit voler quelques pétales de Rose devant lui, qui fanèrent avant même d'avoir pu exprimer leur grâce. Gravement, l'Assassin poussa un petit rire. Il pouvait presque sentir l'odeur putride de la mort, les relents de putréfaction de chacune des vies qui avaient été anéantis ici même. Oh, quelle magnifique idée... Quelle douce promesse que de s'imaginer des dizaines, des centaines, de vie arrachées en un seul moment. Qu'il était bon de s'imaginer la symphonie de milliers de voix hurlant à l'unisson. Marluxia se tut en faisant apparaître une rose entre ses doigts, qu'il fana lui même. Ces messieurs d'Astral était de vrais artistes ! Comment mieux exprimer la fin de tout autrement que par cet endroit ? Ce havre de paix aujourd'hui plus paisible qu'une tombe...

Enfin... Il n'était pas la pour admirer le paysage... L'Assassin laissa tomber sa rose flétrie sur le sol asséché. Il se retourna, et observa rapidement les alentours. Était ce bien l'île du Destin qu'il avait sous les yeux ? Cela ne semblait possible, et pourtant... Mais elle avait disparu de l'univers, comment donc était il possible qu'elle se retrouve dans ce lieu, dans la fin des Mondes ? Hm... De ce que l'on racontait, et de ce qu'il avait pu observer des années plus tôt, avant les évènements du Manoir Oblivion, chacun des mondes détruits par les sans-cœurs finissait ici. Mais que faisaient ces créatures des ténèbres, si ce n'est dévorer le cœur même du monde ? Dans ce cas, pouvait on considérer que l'endroit dans lequel il se trouvait était le "sans-cœur" du monde ? L'homme en noir croisa les bras... Intéressant... Il y avait tellement de choses à apprendre... Il entendit alors un gémissement, qui l'aurait probablement fait frémir s'il avait un cœur tant celui ci était inhumain... Prudemment, Marluxia s'avança vers le lieu d'où était venu cette plainte spectrale... Ce qu'il vit l'intrigua énormément. Devant lui, ça et la sur la plage et au loin, il pouvait voir de temps à autre des silhouettes, des fantômes venus de nul part, des images, probablement des anciens habitants du monde, qui poursuivaient leur vie d'errance et de solitude... Quelque chose avait attiré sa curiosité... Le numéro XI ferma les yeux, essayant de ressentir le cœur du monde... Mais rien... Évidemment, comme il l'avait pensé, celui ci avait été corrompu par les ténèbres. A la place, il ne discernait qu'un vide, un manque qui lui indiquait où aurait dû se trouver la source d'énergie de l'île... C'était ce qu'il lui fallait inspecter... D'un pas lent, l'homme en noir fit volte-face et marcha vers ce qui semblait être le centre de l'île, du moins s'il en jugeait par les nombreuses constructions effondrées... Il finit par arriver près d'une mare asséchée. La forme du bassin ainsi que la roche taillée à pic lui laissait deviner la présence d'une cascade, autrefois... A l'intérieur de cette cuve, à genoux, la tête dans les mains, il crut percevoir pendant un instant la silhouette d'un enfant tandis que de faibles sanglots résonnaient à ses oreilles, presque inaudibles. Marluxia fronça les sourcils avant de se retourner brusquement. Il aurait juré que quelques secondes auparavant, des yeux étaient posés sur lui, le fixant probablement d'un regard vide, hagard, perdu... Il y avait quelque chose de malsain en ces lieux... L'Assassin, ne constatant aucune présence derrière lui, se retourna pour tenter de distinguer un peu mieux l'enfant qu'il avait vu un peu plus tôt, mais celui ci avait déjà disparu... Il sourit. Ainsi, tel était le destin de ceux qui n'en avaient plus... Fascinant... Mais il perdait trop de temps... Il devait garder à l'esprit que sa présence avait peut être déjà été découverte par Astral. Il se dirigea donc vers l'endroit où devait théoriquement se trouver le cœur du monde... Alors, c'était ici, dans une simple grotte... L'entrée était petite, les enfants venaient ils souvent dans cet endroit ? Ils n'auraient probablement pas compris à quoi ils avaient affaire en tombant face à la source même de leur univers... "Celui qui ne sait rien ne peut rien comprendre", comme il l'avait entendu autrefois. Lui comprenait, et allait vérifier si ce à quoi il avait pensé était juste. Marluxia s'aventura plus profondément dans ce lieu lugubre, humide. Des gouttes d'eau tombaient du plafond à rythme régulier, instaurant une ambiance mécanique, rythmée par ce seule son au milieu du souffle paisible de la mort... Enfin, il parvint à un cul de sac... Il 'agissait d'une salle plus grande que les autres, sur les murs étaient gravés des dessins, ce qui lui confirmait que les enfants connaissaient l'existence de cette pièce... Et droit devant lui, tout au fond, il y avait une porte ouverte, donnant sur le néant... Le numéro XI s'approcha prudemment, penchant sa tête à travers l'ouverture... Dedans, il n'y avait qu'un énorme cœur corrompu par le mal. Seuls ses contours se dessinaient au milieu d'une étrange aura sombre... Et tout autour, au sol, il pouvait distinguer des ombres, rampant sur le sol, tendant vainement leurs griffes vers cette chose qu'ils ne pouvaient plus atteindre désormais... Il ne s'était donc pas trompé... Cet endroit n'était que le reflet d'un monde qui avait été détruit... L'île du Destin n'existait plus.



Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Chamane du bout du monde
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
» -- délai accordé -- Aelenia - Jusqu'au bout du monde
» Toi et moi, ensemble jusqu'au bout du monde [Pv. Alek ?]