Derniers sujets
» Un coup de pied dans la fourmilière
par Cypher Aujourd'hui à 1:22

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Hier à 13:41

» A l'abordage !
par Chen Stormstout Hier à 11:03

» En ligne de mire
par Cypher Hier à 0:41

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Hier à 0:10

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Ven 15 Déc 2017 - 22:07

» Tombent les masques
par Lenore Ven 15 Déc 2017 - 16:52

» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Jeu 14 Déc 2017 - 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Jeu 14 Déc 2017 - 16:06

» Cachons tout ça
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Jeu 14 Déc 2017 - 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 14 Déc 2017 - 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Une collation rebelle [Pv : Cissneï]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 28
Age : 25
Localisation : Là où ça m'arrange !
Date d'inscription : 17/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: 2
XP:
500/500  (500/500)
Dim 29 Nov 2009 - 11:34
Here is the Boogie Man !

Halloween ! Encore et toujours cette charmante ville ! La nuit éternel de ses lieux rendait l’ambiance glauque et la lune était la seul lumière dans se monde obscure. Que vouloir de mieux ? Y a-t-il mieux, déjà ? Biensur que non … Et que dire de ses charmants habitants ? Le loup-garou, hurlant, la gueule vers le ciel, les sorcières, volant parmi les nuages noirs, un clown qui passe dans les ruelle, son visage en main … Mais quelqu’un manque à l’appelle ?! Ha, mais oui… L’un d’eux disparut de la circulation … Ou du moins, personne n’était au courant de son retour.

Dans un endroit abandonné de tout, un site dessert qui effraie tout les habitant, une personne fouillait, creusait le sol. Vous avez sans doute devinez de qui il s’agissait ? Oogie Boogie était revenu sur le site de son ancien repaire, à la recherche d’éventuelle reste… Tout en dépouillant des cadavres de machine, il grognait, râlant de voir l’œuvre de sa vie réduit à un tas de ferrailles …Après avoir trouvé des tas de composant et après les avoir planqué dans son corps, il regarda une dernière fois cette endroit, nostalgiquement. Tout en serrant le poing, il maudit ses vermines qui ont osé le défier.

Cette bande d’enquiquineur me le payera ! Je me ferais un nouveau repaire et je lèverai une armée, rien que pour eux !

Il prit encore plus de matériel dans ses bras et il se sépara une fois pour toute de son chez soi, se dandinant dans un bruit métallique dû à tout son matériel.

Après une longue marche, il atterrit dans la sinistre forêt, séparant Noël d’Halloween. Le sac regardait la cime des arbres en tentant de se repérer. En effet, ne sortant pas beaucoup de ses appartement, ses lieux lui était totalement inconnu… Oogie finit par lâcher tout son matériel au pied d’un arbre et s’y appuya, en s’essuyant le front. Le sport n’était pas son fort non plus et la forêt était gigantesque … Tout en fixant le tas d’immondice, il se demanda pourquoi il avait prit tout ça. La raison lui revint vite à l’esprit et mettant sa fatigue de coté, il se mit à assembler les morceaux ensemble. Pièce par pièce, il forma un petit cylindre, contenant un filet. C’était tous ce qu’il pouvait faire avec les moyen du bord … Il remarqua dans le tas un des pistolets que possédait ses bandit manchot… Il le prit et l’avala, au cas où. Oh, mais il n’avait déjà plus le courage de continuer, la fabrication d’engin de mort est facile pour lui mais il pensait trop à refaire son antre. Et ça ! Ça c’est crevant ! Alors, il s’installa derrière un arbre, bien caché entre les buissons mort. Il contemplât une ultime fois la lune, son symbole, sa puissance … Et ferma les yeux, même les méchants ont besoin de repos …

Mais, avant même d’être attiré par le sommeille, il entendit une personne approché au loin. Le sac se pencha et aperçut au loin quelqu’un arriver. Il prit immédiatement le cylindre qu’il venait de fabriquer et se colla un peu plus contre l’arbre.

*En fin de compte, j’ai une petite faim… ça devrait suffire pour ma collation du jour !*
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 614
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
577/0  (577/0)
Dim 29 Nov 2009 - 15:30
Cissneï ne pensait jamais aller dans un endroit aussi terrifiant. Tout simplement abominable, tout lui glacait le sang, les arbres étaient mort, le peu de neige qui tombait se liquéfiait au contact du sol gris et terreux qui s'enfonçait sous ses pas, elle avait l'impression d'arriver à l'endroit de ses pires cauchemards, peu après l'avision de adiant Garden, elle en avait fait des semblables, et s'en souviendrait toute sa vie... Dégainant son shuriken, elle poursuivit sa route jusqu'à une place d'où elle observa la guillotine rouillée qui se détachait dès que l'on passait en dessous, où trois gamins s'amusaient justement à y aller en riant. C'était incroyable... Elle serra son arme et continua sur le sol maintenant pavé de pierre d'un vieux pont qui passait au dessus d'un cours d'eau noirâtre.

*Mon dieu.. Et un tel monde existe... Pourquoi la Shin-Ra ne fait rien pour ça!?* se dit-elle en arrivant à l'orée d'une fôret comme elle éspérait ne jamais en voir.

Elle pria tous les dieux qu'elle connaissait, peut importe si elle n'avait jamais cru en eux, cela lui importait peu finalement, pouvait-il avoir un Dieu en ce monde ? Aucune chance! Tout semblait dénudé de vie, combien elle pariait que les morts allaient sortir de terre pour... Non! Non, il ne fallait pas penser à ça nom de dieu! Elle se décida enfin à avancer en soupirant de dépit, elle n'avait aucune raison de se désister, à ce qu'il paraissait la ville de noël se trouvait quelque part dans ses bois, du moins le passage, encore fallait-il le trouver, et là n'était pas la raison de sa venue ici... Non, elle avait une autre raison...

Deux ans auparavant, un manoir, enfin, une chose informe en tenant lieu, se tenait au milieu des bois dans una vaste clairière sableuse, depuis, il avait été détruit, mais qui sait ce qu'il y vivait encore. La mission de Cissneï, était de débusquer et éliminer ce qui pouvait biene n rester, ca semblait simple, mais il fallait voir le cadre de la mission. Elle arriva devant une petite montagne dont le sommet parait en spirale. Il n'y avait que la pâle lumière de la pleine lune qui donnait l'impression que le sol était entièrement couvert de neige qui éclairait l'ensemble de ce lugubre tableau. Réprimant un frisson de dégout et d'horreur, elle continua sa route, ce n'était pas l'endroit qu'elle cherchait. Elle tourna les talons et se refonça dans la forêt, mais tourna à gauche cette fois. Elle marcha longtemps sans réel but, en écpérant voir une clairière... Mais rien, que dalle. Etait-elle perdue ? Il ne manquait plus que ça nom de dieu!

Un bruit la fit se retourner en quatrième vitesse. La peur d'être une proie déja prise la submergea totalement, comme plongée dans une eau gelée qui la transpercait comme un millier de lames, la jeune fille ne sentait déja plus qu'à moitié son arme qu'elle étreignait, car sa vie en dépandait. Elle inspecta du regard les buissons morts, non, il n'y avait rien, rien, rien du tout! Elle regarda la buée qui se formait en sortant de sa bouche à chacune de ses respiration sacadées. Le froid lui mordait le visage, la température devait sûrement être négative.


_Qui que vous soyez, sortrez immédiatement! bafouilla-t-elle. Je... Je suis membre de la Shin-Ra et si vous vous rendez, je vous assure qu'aucun mal ne vous sera f... WAAAH!!!

Elle hurla à s'en briser la voix, chose qu'elle fit assurément, mais elle étai trop terrifiée pour prononcer quoi que ce soit désormais. Un filet la retenait prisonnière et une forme noire s'approchait d'elle.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 28
Age : 25
Localisation : Là où ça m'arrange !
Date d'inscription : 17/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: 2
XP:
500/500  (500/500)
Dim 29 Nov 2009 - 21:01
What have we here ? An Angel, huh ?


L’individu approchait de plus en plus de l’emplacement ou se trouvait Oogie. Quand à lui, il s’écrasait au maximum contre son arbre, afin d’être sur de ne pas se faire repérer... Maintenant, il se sentait comme chasseur, tapis dans l’ombre pour mieux étriper sa proie. Mais, trop maladroit, il craqua l’une des branches des buissons. Ça y est, déjà prit sur le fait … Mais il changea vite cette mine honteuse par un large sourire en se rendent compte que son casse-croûte eu peur. Ha ! Mais c’est encore mieux, il pourra jouer un peu avant de manger. Avec lui, c’est toujours un diner-spectacle ! Voila, Oogie pouvait parfaitement entendre ses pas maintenant … Puis il s’arrêta, laissant un silence pesant flotté dans l’air. Repéré ? Apparemment oui, ou presque. Il entendit une voix tremblante qui rompu agréablement le silence. La Shin-Ra ? Le sac n’en avait jamais entendu parler mais c’est claire et net, ce n’est pas ça qui le stoppera pour autant. Il crut entendre « Sortez immédiatement » ? Quelle bonne idée ! Il se pencha et pointa le cylindre dans sa direction. Le filet partit tout seul et vint capturer sa proie dans un grand hurlement. Haaa~~ Qu’elle douce musique à ses oreille, plutôt inhabituel, mais très douce … Les lieux sécurisé, il sortit de sa cachette et s’approcha de son repas, la lune derrière lui, ne fessant apparaître que sa silhouette. Il se mit à rire en prenant une voix plus rauque

Mwhoua ha ha ha ha … On y croirait presque ! Apprend à contrôler ta peur avant de venir en ses lieux… Enfin, tu n’aura bientôt plus besoin de se conseille.

Finit-il en se pourléchant. Il prit le filet par son ouverture et le leva d’un bras. Oogie à beau être aussi agile qu’un cafard, il peut soulever plusieurs fois son poids … Le sac mit le filet dans la lumière de la lune, se fessant découvrir par la même occasion, et s’aperçut que sa collation n’était rien d’autre qu’une charmante demoiselle. Charmante mais armée … Comment ça s’appelait se truc encore ? Huuum … Peut l’importe, elle n’était pas vraiment dans la bonne position pour attaquer … Mais, Oogie avait le principe de ne jamais touché à une femme. Ou du moins, sans avoir taillé une bavette avant. Il approcha son visage du sien en reprenant une voix plus douce.

Tien, tien, tien, mais quelle merveille ! Un vrai petit ange … Excuse moi pour cette accueille, indigne d’une telle beauté !

Mais le petit ange ne semblait plus avoir de voix suite à un tel cri, ou bien ne voulait-elle pas parler, tout simplement… Mais il s’amusait de cette situation, tout en ayant une belle vue sur un si joli minois … Il s’approcha encore plus afin de n’être plus qu’a quelque centimètre de son visage. Il sortit un serpent de sa bouche, en guise de langue, et alla toucher le bout de son nez en commençant sa phrase

Tu a de la chance d’être tomber sur moi, tu peux encore t’en sortir. Laisse tomber cette arme à terre, après je te délivrerai tout en te fessant mes plus plates excuse ! Je déteste toucher des belle poupées comme toi …
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 614
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
577/0  (577/0)
Lun 21 Déc 2009 - 1:30
Cissnei resta silencieuse, en proie à une terreur dévorante qui lui rongeait consciencieusement la poitrine et lui labourait le ventre, elle n'osait pas parler, de peur que sa voir ne se résume qu'un un cri onspirant la pitié. Quelle était cette chose informe qui se dandinait devant elle ? Il paraissait grotesque à première vue, mais elle, était-elle mieux en fait ? Il ramassa le filet qui la retenait prisonnière et l'approcha, pile dans un rayon de lune, de sa face de sac fendue d'un ignoble trou béant faisant office de bouche. Il l'ouvrit en grand en déclamant quelques phrases mal dégrossies.

_Tiens, tiens, tiens, mais quelle merveille ! Un vrai petit ange … Excuse moi pour cette accueil, indigne d’une telle beauté ! sortit-il d'une voix rauque et brutale digne d'un tavernier.

Il ponctua sa phrase en se léchant le rebord de l'ouverture lui servant de bouche avec un... Un serpent! A sa vue, Cissnei se raidit, oh beurk, ce monde avait tout de répugnant! C'était une véritable terre abandonnée de Dieu! Elle pria de tout son coeur et de toute le foi quelle n'avait jamais eu, se maudissant par la même occasion de n'avoir jamais suivi ses parens dans leurs démarques religieuses aussi peu nombreuses soient-elles, pour que le reptile ne l'approche pas. Dieu devait lui en vouloir, elle serra les dents alors que la bête ophidienne l'approchat, toujours en guise de langue, et lui toucha le bout du nez. Le contact fut bref et froid, mais néanmoins assez senti pour que la jeune Turk recule de quelques centimètres en étouffant un cri de terreur.


_Tu as de la chance d’être tombée sur moi, tu peux encore t’en sortir. Laisse tomber cette arme à terre, après je te délivrerai tout en te fesant mes plus plates excuses ! Je déteste toucher des belles poupées comme toi … reprit le sac.

Reprenant son courage à ceux mains et ravalant sa terreur extrêmement mal placée, Cissnei tenta de se positionner dans une posture stable et droite comme il convenait à son rang et lança d'un ton qui différait d'habitude mais qui restait néanmoins emprunt d'une terreur non contenue:


_Mais bien sûr, avec une langue de serpent pareille, vous vous imaginez seulement une petite seconde que je vais croire vos balivernes ? Vous vous fichez le doigt dans l'oeil, bien que, si j'en voit votre physioonomie, ce genre d'action vous est complètement impossible. railla-t-elle d'une voix rauque.

La jeune fille avisa son arme, juste à quelques pas d'elle et de l'infâme sac, elle imagie quelques stratagèmes, elle avait étée elevée à très bonne école question fourberie et était calée sur le sujet autant que ls ragots, le combat et l'écoute ainsi même que l'espionnage. Elle était une polyvalente en somme... Une Turk, pour résumer. Elle ferma les yeux puis respira, elle savait que ce sac de vermine allait forcément répondre à son invective empoisonnée, en mal, c'était sur, il n'était pas du genre extrèmement amical lorsqu'on devait le provoque, c'était également certain...

Un grand sourire éclaire le visage juvénile de la jeuine fille lorsqu'elle sentit que la créature tiqua à 'encontre de sa remarque.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 28
Age : 25
Localisation : Là où ça m'arrange !
Date d'inscription : 17/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: 2
XP:
500/500  (500/500)
Mer 30 Déc 2009 - 23:30
It’s time to Gamble

Quelle situation plaisante ! La petite sursautait à chacun de ses mouvement, ça faisait longtemps qu’il n’avait pas mangé un met aussi réceptif. Mais bon, il avait fait une promesse. Enfin, quelle promesse ? Il ne s’en souvenait déjà plus … La mémoire, ce n’est vraiment pas fiable. Le petit ange essaya de se tenir droit dans le filet, ça le fit rigoler un peu plus. Elle tremblait comme une feuille et ça se croyait courageux, quelle blague. Même dans sa voie était cacher de la terreur !

Mais bien sûr, avec une langue de serpent pareille, vous vous imaginez seulement une petite seconde que je vais croire vos balivernes ? Vous vous fichez le doigt dans l'oeil, bien que, si j'en voit votre physioonomie, ce genre d'action vous est complètement impossible

Ce petit spectacle l’amusait de plus belle, durant la première partie… Quoi, sa « physionomie » ? Mais quel culot ! Elle s’est pas regarder ?! La rouquine avec sa gueule d’ange, ici, elle vaut que dalle ! Ici, se qui compte, c’est la peur, l’horreur et la terreur. Le sourire moqueur d’Oogie se transforma en grimace rageuse et laissa échapper un petit « espèce de … ». Et le pire, elle osa lui sourire.

Plus de gentil Oogie, plus de charmeur et surtout plus d’offre ! Il fit virevolter le filet violemment pour lui remettre les idées en place et par la même occasion, pour qu’elle lâche son arme. Il se mit en marche tout en continuant, destination le fin fond de la foret ! Il prit sa voie colérique pour la menacer.

Ma poulette, je vais t’apprendre à te moquer de moi ! Personne ne me manque de respect, personne !! Tu crois en la chance ? J’espère pour toi, sinon tu va pas faire long feu …

Il plaqua le filet contre un arbre en veillant à bien faire mal à la petit. Il se délecta un instant de son cri de douleur puis l’accrocha à une solide branche. Il est temps de jouer à un petit jeu, le sac sortit de ses coutures des cartes et une pièce. À a peine un mètre de sa cible, il lança une vers la gamine qui alla se planter dans un grand « Tchak » à quelque centimètre de sa tête.

Ecoute bien, poupée. On va jouer à un p’tit jeu.

Il profita de la déstabilisation de la rouquine, ou peut-être de sa douleur, pour voler son shuriken. Il se mit à ricaner, en fessant grouiller ses insecte, visible par les couturent.

Vois-tu, je suis un joueur, mais je ne parie pas n’importe quoi. Je joue avec la vie, poulette, TA vie, en l’occurrence ! Alors, je te propose un petit défi… On va jouer à pile ou face, pour chaque face, je te donne une chance de lancer ton joujou, et chaque pile sera une carte dans ta direction… Je te préviens, je vise comme un pied !

Tout en essayant de garder son sérieux, il lança la pièce en l’air et la rattrapa au vol. Quelle suspense, pile ou face. Une vie est en jeux et c’est pour ça qu’Oogie guettait la moindre expression de peur sur son visage. Il plaqua la pièce sur son autre main et découvrit sans surprise le pile.

Attention … Pile !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 614
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
577/0  (577/0)
Dim 31 Jan 2010 - 15:14
Le sac était énervé, et pas qu'un peu. Selon ses dires et même la façon dont il bougeait, Cissnei pouvait voir à quel point ses "nerf" étaient à vif. La jeune fille ne savait ce qu'il allait advenir d'elle pour la suite. Il l'emmena encore plus profondément dans la forêt. Respirant profondément, la jeune fille songeait à son hypothétique avenir. Allait-elle crever comme une carpette et murer l'entrée du trou à rats où vivait le sac ? Ou parviendrait-elle à s'enfuir ? La vue d'elle en barmaid avec minijupe, petites oreilles de lapin roses et décolleté plongeant tenant un plateau devant ce... enfin, ce sac, était tout bonnement répugnante.

_Ma poulette, je vais t’apprendre à te moquer de moi ! Personne ne me manque de respect, personne !! Tu crois en la chance ? J’espère pour toi, sinon tu va pas faire long feu …

_Mais nulle n'était en mon intention de vous offenser. plaisanta-t-elle.

Il accrocha son sac à une branche avec un balancement qui envoya Cissneï dans les branches qui la griffèrent de partout, sans compter le tronc qui lui l'assomma à moitié. Les yeux divaguant un peu partout et les trente-six chandelles dansant devant ses yeux, elle reprit doucement connexion vers le monde des viv... Enfin, ici, des choses semi-vivantes. Il sortit une carte et une pièce de sa poche. Sans discuter, il lança la arte vers la tête de Cissnei. Elle se figea lorsque la carte passa à deux centimètres de son visage et alla se ficher dans l'arbre avec un bruit étrange d'acier.

_Écoute bien, poupée. On va jouer à un p’tit jeu. reprit le sac.

Il prit son shuriken. La jeune fille, bien que sonnée, poussa un cri de surprise et de résignation. Plus qu'une arme, ce shuriken était un souvenir.


_Vois-tu, je suis un joueur, mais je ne parie pas n’importe quoi. Je joue avec la vie, poulette, TA vie, en l’occurrence ! Alors, je te propose un petit défi… On va jouer à pile ou face, pour chaque face, je te donne une chance de lancer ton joujou, et chaque pile sera une carte dans ta direction… Je te préviens, je vise comme un pied !

Il la regarda longuement, et lança la pièce en l'air. Cissnei retint son souffle en regardant la course de la pièce qui avait l'air de passer au ralenti. Mince...

_Attention... Pile!

Il allait lancer une carte vers elle... Allait-il la toucher ? Non, même si l'esprit de la Turk était figé vers l'évidence, son corps hurlait le contraire. Elle avait une idée pour s'échapper. Mais pour ça, il fallait du culot, et elle en avait. Alors ainsi, il voulait jouer avec elle hein ? Et bien, elle ferait l'inverse. Ok, ce serait probablement dur mais.

Elle se raidit, murmurant des paroles inaudibles, portant les mains à sa gorge et détendit tous ses muscles, tombant dans les mailles du filet, en, certes, une position inconfortable, mais elle ne devait plus bouger. Elle imita des spasmes nerveux quelques secondes, elle avait toujours été une bonne actrice, puis se laissa "définitivement" tomber dans une inconscience simulée. Elle respira profondément pour ne plus avoir à la faire.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une collation rebelle [Pv : Cissneï]
» L'histoire d'une rebelle, perturbée par une vie douloureuse. - Essalia Dreawan.
» Selenore Seeran : Padawan rebelle ou futur sith ?
» Alice Lucy Wilson. ~Être rebelle c'est refuser l'idée que le monde est figé.~ {Terminée}
» Rp avec une rebelle