Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: 1
XP:
55/500  (55/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 31 Aoû 2009 - 1:33
Le simple fait d’invoquer la raison de sa visite, devant un de ces individus insignifiants, lui faisait déjà regretter son entrée dans la citée du soleil couchant. D’ailleurs, quel fait avait pu l’amener, elle, la dame bleue au regard sévère - car c’est ainsi qu’ils l’avaient nommée - dans un lieu où la vie coulait sans obstacles ? Ils vivaient dans la quiétude et dans la monotonie, inondant leurs journées de labeurs inintéressants et éternels, des labeurs qu’ils exécutaient pour se procurer de quoi entretenir femmes et maisons. Ainsi finissaient-ils leurs existences devenues plus courtes, chaque seconde passée. L’élégance recula de deux pas lorsqu’un deux s’approcha d’elle pour la questionner. Il était tout simplement impensable qu’un être si grassouillet et tant touché par la flegme se mette à lui transmettre ses aptitudes à devenir quelqu’un d’inutile. Quelqu’un d’inutile, comme un humain.

- Je ne vois pas en quoi la raison de ma visite vous regarderait. Si vous êtes peu accommodés lors de la venue d’un étranger, enfermez-vous dans vos logis et n’en sortez plus.

Toisant les alentours, Arrogance adressait ce message à tous ceux qui, l’observaient comme une bête furieuse, comme une intruse, ou alors, comme une femme absolument splendide et étrangement peinte de bleu. L’admiration et les commérages, entre les deux son cœur balançait. S’écartant de ceux qui gênaient pour continuer sa route, elle reprit sa marche, lente mais certes pleine de grâce. A mesure de sa progression dans la ville endormie à travers une ruelle montante, les regards ne s’étaient pas atténués. D’ailleurs, certains d’entre eux la suivaient comme intrigués, à quelques mètres derrière, pseudo discrètement. La visite d’une jeune dame d’exception devait être un spectacle qu’ils n’avaient pas l’occasion d’admirer souvent. Mais peu lui importait. Ivresse, haine, jalousie, addiction. Tout ce qu’ils pouvaient ressentir la désintéressait au plus haut point. Si son existence avait perdu tout son sens si rapidement, les leurs ne feraient pas exception. Elle examina l’ample robe qui recouvrait la quasi-entièreté de son corps. Passer inaperçue restait pour elle une épreuve dont elle ignorait encore bien des subtilités. A l’apogée de la ruelle montante, Errance sut qu’elle avait atteint le sommet de la cité, qu’elle arrivait sur une large place dont les secrets n’avaient pas tous été dévoilés. Bien des mystères pour des habitants pauvres d’yeux. Ses yeux à elles, pleins de sévérité et de clairvoyance, et sa tête se levèrent vers la haute tour qui se tenait là, devant elle. Une tour aussi majestueuse que fière.

- D’une énormité scandaleuse pour la personne des humains qui frôlent cette terre. Si l’on en croit la beauté, on penserait à de l’artificiel. Châtiment bien cruel, en vérité. En proie des créatures les plus sombres et des visite des êtres les plus fourbes. Pauvres, pauvres…

A la limite de la jouissance, elle jubilait du mal qui pourrait arriver à tous ces imbéciles. Même si Malchance détestait tout autant leur bourreau, elle ne regrettait pas leurs actes. Elle les remerciait, d’ailleurs. Mais soit. La vue était de tout premier choix, bien entendu. Sans doute, aurait-elle été encore de meilleure qualité au sommet de la celle qui la narguait. Une fois encore, elle n’y voyait cependant que peu d’importance, elle n’était pas venue pour admirer le paysage, le coucher de soleil, ou d’autres phénomènes dits magnifiques, et pourtant à répétition abusive. Les chants de violons ne résonneraient pas ce soir, pas plus que le sifflement des oiseaux. Ce soir, il ferait froid, et silencieux. Ce soir, quelqu’un s’éteindrait sûrement quelque part. L’hommage était à Divinité, ce que l’activité l’était aux habitants de cette ville. Après un ultime regard donné au panorama, la dame bleue scruta les environs. Personne. Ou du moins, aucune visite de la part d’un des citoyens.

- Apprenez-moi le nom de celui qui s’approche.
La Lumière de la Nuit

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
500/500  (500/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 31 Aoû 2009 - 2:13
Quelques minutes avant l'arrivée de la dame bleuâtre...

Aux pieds des escaliers de l'immense tour, devant l'entrée de la gare. Une silhouette, assise sur les marches de pierre et fixant l'horizon qui avait un paysage dont certains pourraient juger magnifique, réfléchissait à comment est-ce qu'il est arrivé dans ce monde. Le sien, était détruit sans doute et peut-être est-il le dernier survivant de son monde à lui. Chose bien triste pour un jeune homme, qui n'a jamais connu une solitude aussi profonde mais bizarrement, le jeune prince ne se sentait pas si seul que ça.. Il avait le sentiment, que "l'autre" personne avait aussi survécu à la disparition de leur monde.
Mais il n'allait pas se plaindre, parce que peut-être que contrairement à d'autre, il était encore vivant...
Cependant, même si il arrivait à voir le bon côté des choses, Noctis avait du mal à s'en remettre. Son royaume engloutit dans les ténèbres puis envoyé ici, il ne savait pas quoi faire. Perdu ? certainement, mais il pensait ne plus l'être longtemps... Après avoir longuement médité en restant assis, le jeune prince se mit debout pour s'avancer et s'approcher du vide qui se trouvait juste devant-lui. Comme si il cherchait une destination précise, un endroit où il devait se diriger au moins pour commencer son chemin, car ce n'est pas en restant là, qu'il allait retrouver ce qu'il a perdu.
Vêtu de noir, les gens pouvaient vite comprendre qu'il n'était pas du coin, cela se voyait à leur regard, mais il s'en fichait. Ses yeux de couleur bleu profond, ne faisait que chercher un indice pour le début de son voyage...

Peu de temps après, il se retourna, ressentant un vent étrangement froid et c'est là qu'il remarqua la présence d'une jeune femme, vêtue entièrement de bleu. Il fut tout d'abord surpris, ça pas besoin de le cacher. Mais le plus étrange, est que la jeune femme semblait être contente d'une certaine situation, laquelle ? Telle fut la première question qui passa par la tête du jeune prince.


" D’une énormité scandaleuse pour la personne des humains qui frôlent cette terre. Si l’on en croit la beauté, on penserait à de l’artificiel. Châtiment bien cruel, en vérité. En proie des créatures les plus sombres et des visite des êtres les plus fourbes. Pauvres, pauvres…"

Bizarrement, quelque chose disait à Noctis d'être méfiant, car cette femme n'est pas ce qu'elle semble être, c'est à dire : frêle, docile et humaine.
Le jeune prince avait pour habitude de suivre ses intuitions, si il pouvait nommer cela de la sorte. Car rare sont les fois où il s'est trompé, il n'était pas un dieu dans ce domaine, mais il ne pouvait pas cacher le fait qu'il avait souvent raison sur la question d'être prudent ou non. Mais poussé par une certaine curiosité, le jeune homme s'avança vers elle, devinant qu'elle aussi, n'était pas de ce monde.


"Apprenez-moi le nom de celui qui s’approche."

Noctis s'arrêta net. Juste à quelques mètres de cette inconnue. Plus il s'approchait d'elle, plus une atmosphère froide et particulièrement strident se faisait savoir. Enfin bon, elle demandait donc l'identité de celui qui c'était approché d'elle, très bien. Restant tout de même prudent, le jeune prince allait répondre à cette question.

"Noctis Lucis Caelum. Qui tout comme vous, se promène dans les rues de cette cité dont le crépuscule ne se termine jamais."

Il parlait calmement et doucement accompagné d'une visage neutre et légèrement curieux. Pas question de montrer à la jeune femme que le jeune prince ressentait de l'intrigue vis à vis d'elle. Elle savait à qui elle parlait, autant que ce soit de même pour lui.

"Puis-je vous retourner la question ? A qui ais-je l'honneur ?"
messages
membres