Derniers sujets
» Les Orphelins
par Raiponce Aujourd'hui à 16:50

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 12:35

» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Aujourd'hui à 4:31

» Beau gosse
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 4:06

» Hybris
par Arthur Rainbow Aujourd'hui à 0:24

» Rex tremendae
par Matthew March Hier à 21:55

» Reading Project
par Sauron Hier à 21:00

» Pensées rationnelles
par Cissneï Hier à 19:29

» Entremetteuse
par Arthur Rainbow Hier à 19:24

» Aux abonnés absents
par Rufus Shinra Hier à 12:02

» Changer de tête
par Pamela Isley Mar 19 Sep 2017 - 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Mar 19 Sep 2017 - 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Mar 19 Sep 2017 - 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Triste Agonie...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 236
Age : 24
Localisation : Regarde autour de toi, quand tu es dans la tristesse... Et incrédule, tu verras que tu n'es pas seul à ne pas se combler dans la joie...
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
145/500  (145/500)
Dim 21 Juin 2009 - 21:14
HRP: Ne pas répondre, c'est juste une intro... Un rêve, si on veut...]

Il ne serait que bagatelle de se demander le pourquoi du comment, la raison à la chose ou bien encore la conséquence à l’acte, que de mots assemblés… Balivernes et manants d’inutilité, il n’est point d’explications vraiment utiles pour celui qui chasse pour la monnaie et uniquement pour celle-ci… Après tout, le coursier n’a nul besoin de la connaissance de la livraison ou de son bagage, puisque la mission ayant été choisie, il suffit de la remplir sans s’encombrer de faits inutiles et de bagarres intestines…

Ainsi, la présence en un tel lieu est inexpliquée… Faute d’ambition… Cependant l’expérience de l’âge fit comprendre à Yojimbo, que s’il se trouvait dans cet exposé de bateaux inutiles et de corps putréfiés… C’est que quelqu’un avait compris sa nature et l’avait emmené là ou tout semble jeux d’infortune et dilapidation d’argents… En effet, il ne fut pas dur de deviner l’ère dans laquelle il se trouvait… Et bien que dans son passé, il n’avait jamais visité tel lieux, il eut vite trouvé des crânes de forbans, et d’avaricieux… Ainsi Yojimbo, et son avidité, sa cupidité ou encore sa propre avarice pour exprimer ses multiples défauts, était destiné à mourir en un lieu de perdition où mourraient tout ceux qui comme lui, désiraient un peu trop des trésors…

A pas lent, Yojimbo se mit en chemin, il n’était pas résigné à mourir dans un lieu ou le malpropre s’éteint… Sa noblesse et son honneur lui interdisaient… Et alors qu’a chacun de ses pas, le silence se faisait de plus en plus omniprésent, pour son plus grand contentement… Son compagnon canin, Daigoro, le devança, aboya de sa bonne humeur alors qu’il respirait un air libre, bien que fétide… Ce n’était pas cette humeur qui alarma Yojimbo mais celui-ci restait solennel et cela fit vite comprendre au chien que cela ne plaisait point à son maître d’entendre tant de brouhaha…

Mais à la vue d’une pièce d’or, Yojimbo pressa légèrement le pas, il se baissa donc et prit la pièce dans ses grandes mains de la même matière… Il la plaça au niveau de son regard et derrière son masque, le samouraï ne tarda pas à comprendre que cette pièce le mènerait à une probable sortie de ce dédale… Ce n’était pas par avarice que cette pièce lui était nécessaire, l’argent volé était de l’argent impure qui ne lui sied guère… Il utilisa donc Daigoro. Cet or appartenait à quelqu’un et la meilleure manière de retrouver ce quelqu’un, c’est par l’odorat d’un chien… L’animal renifla et s’avança à son tour à pas lent vers une quelconque destination qu’il aurait deviné…

Au fil des heures, Yojimbo constata que l’air été plus frais et plus pure, la nuit devait passer à son terme et le crépuscule le remplacer… Mais la lumière matinale n’eut pas atteint cette hécatombe. A la place, les nuages funestes et eux-mêmes sales avaient plongé l’île dans des ténèbres… Daigoro lui-même, encore dans sa recherche, remua la queue et aboya devant cette consolation peu commune…


-Regarde Daigoro… Contre apparence, il semble à la vue des nuages, que nous ne sommes pas en territoires baigné de ténèbres. En contre partie, la lumière ne peut nous atteindre, étant interrompue par ce gris funeste… Que peut-on en conclure, Daigoro… Il n’est dit nulle part que le gris signifie la lumière ou les ténèbres… Il est comme nous… Juste là, aucunes utilités apparentes… Sur ce, pressons…

Le destin s’étonna sans doute d’entendre la voix neutre de Yojimbo, dont les paroles étaient bien souvent monosyllabiques… Mais choses devaient être dites à hautes voix, comme pour confirmer aux faits, leur existence…

Peu de temps après ces dires, comme si la fatalité avait attendu que Yojimbo parle pour lui donner nouvelle de ceux dont il était en quête… Daigoro s’arrêta de chercher, puisqu’il avait trouvé sous ordonnance de son maître… Et en soulagement, ce qu’ils voyaient, était un carnage… Une dizaine d’hommes dont le sang était encore chaud, qui s’éteignaient… Mais ce carnage apportait aussi un bateau, ou étaient morts les marins. Le bateau se trouvait, amarré aux roches et semblait dans un bon état.

Il y pénétra, évitant les corps salis et les rats grouillants, se délectant de leur butin… Il perdu de vue Daigoro qui s’en alla à la chasse aux rats et sans s’inquiéter de son compagnon, qui n’allait jamais bien loin, il inspecta toutes les commandes vitales du bateau… Il avait sûrement été un fier trois mats, mais à présent, plusieurs voiles étaient déchirées, le tronc d’un mat semblait pourri et les loges étaient saccagées… C’était contraignant, mais ne rendait pas le bateau inutilisable… Mais à l’instant ou Daigoro, toujours en quête de rat, posa sa patte sur le pont, le bateau bascula violemment, entraînant le chien dans sa chute. Mais le chien put prendre appui sur le garde-fou et sauter vers l’île qu’il put atteindre tant bien que mal, alors que Yojimbo étant sur le point de se faire écraser par un mat tombant, alors qu’il n’avait pas la vitesse de son chien, dut se résigner à sortir son Wakizashi et trancher le mat, qui ne put résister au tranchant de la lame, tombant alors à la mer… Il s’empressa alors de rejoindre son compagnon alors que le bateau se retournait peu à peu…

Ceci fait, il constata que la quille du bateau était gravement endommagée, ce qui rendait la conduite d’un bateau, complètement inconcevable…

Ne perdant son calme, le samouraï, qui était dans une situation peu commune, s’assit donc en tailleur, et commença à méditer… Se demandant malgré son calme de cathédrale ce que le destin lui réservait encore…
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 236
Age : 24
Localisation : Regarde autour de toi, quand tu es dans la tristesse... Et incrédule, tu verras que tu n'es pas seul à ne pas se combler dans la joie...
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
145/500  (145/500)
Lun 22 Juin 2009 - 17:08
HRP : Bon… A réflexion, je me suis dit que j’allais transformé ce sujet introducteur, en sujet introducteur de combat… Etant donné que mon personnage doit protéger sous commande, y’a plutôt intérêt à ce qu’il soit bon pour la baston… Donc, oui ce sera bizarre… Et je n’adore pas transformer un sujet introducteur de la sorte… Mais enfin…]

Il n’est que bagatelle de penser que le futur nous réserve des surprises, si l’on a pas sus anticiper celles qui venaient du passé…


Et alors que son esprit se focalisait sur les moyens de déplacements éventuels qu’il connaissait… Il fit un vague détour vers les souvenirs de Yojimbo, des souvenirs qui ne lui plaisait pas forcément de revivre… En effet, plus rien de bon ne lui était arrivé ces derniers siècles…

Il était une Invocation, ou du moins, il était devenu cela… Une chimère, un mythe… Son existence même était mise en doute, par les autres… Par lui-même… En effet, il était de ceux qu’on aurait put appeler inexistant… Il ne restait plus que de lui, une âme, qui s’était matérialisé… Avant, son statut lui permettait l’immortalité, son âme se restaurait à chaque fois et lui permettait, dans les combats de pouvoir périr avec la certitude de pouvoir être invoqué à nouveau… Mais maintenant, en plus de ne pas pouvoir être considéré comme un humain à part entière, il n’était plus aussi résistant qu’avant et jamais plus, ne retrouverait la vie en cas de mort… Cependant, il n’était pas devenu commun, vu que l’expérience qu’il avait acquise et le corps sublimé qu’il montrait quand on l’invoquait, étaient restés indemnes… Mais vint alors à Yojimbo une autre question… Il n’était même pas sûr que derrière son masque, il y’avait un visage… En effet, sa prudence et sa pudeur lui interdisaient de l’enlever, au risque d’être attaqué à ce moment là. Mais par qui ?

Et alors que cette nouvelle question s’interposa dans ses pensées, il rompu sa méditation, déçu de lui-même… S’il ne pouvait rester stoïque en toute circonstances, jamais il ne trouverait l’équilibre… Il posa sa main enveloppé du gant d’or sur son chapeau de bambou, et le pencha un peu plus vers son visage lui aussi masqué… Une brise de vent vint envelopper son corps, faisant virevolter quelques uns de ses cheveux azurs… Et en quête de beauté en ce lieu, Yojimbo déforma le paysage, transformant le lieu en une plaine brumeuse, au clair d’une lune fier, elle-même enveloppée de nuages… Avec cela, un arbre d’un bleu azur, dont certaines feuilles tombent sous la force du vent, sublimant le paysage… Ces feuilles même, ressemblant à des pétales de cerisiers, dont la couleur auraient été changées par le triste paysage…

Ainsi, il se prépara à nouveau à réfléchir… En tant que garde du corps et chasseur de primes, il avait plutôt intérêt à trouver quelqu’un à défendre, ou pour toute forme d’obéissance… C’était son seul talent, la seule chose qu’il qualifiait d’hobbies, et ainsi, il se sentait plus libre que quand il était, comme là, en liberté… Ceci constaté, Yojimbo se leva… Besoin de méditer n’était plus et toujours dans ce même paysage, il marcha avec Daigoro à sa gauche, comme tenu par une laisse, il suivait son maître, semblant heureux de se retrouver dans ce nouveau paysage qu’il avait l’habitude de voir…

Soudain, le chien, comme alerté, se mit à gronder et à aboyer vers son maître, comme s’il avait une réclamation pressante… Et si Yojimbo connaissait son chien comme un compagnon excité et pas très malin, il avait pu apprendre que celui-ci avait un instinct animal et que celui-là ne se trompait jamais… Yojimbo feinta alors de ne pas réagir, conservant sa marche triste, mais sa paume droite enfourchait déjà son Wakizachi, prête à le dégainer…
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 940
Age : 24
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
500/500  (500/500)
Lun 22 Juin 2009 - 17:08
Le membre 'Yojimbo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Rencontres' :

Résultat :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 236
Age : 24
Localisation : Regarde autour de toi, quand tu es dans la tristesse... Et incrédule, tu verras que tu n'es pas seul à ne pas se combler dans la joie...
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
145/500  (145/500)
Lun 22 Juin 2009 - 19:39
Il n’est que bagatelle de combattre pour quelqu’un, alors que beaucoup d’autres n’auront jamais cette chance…


Et la paume eut bien fait de se préparer à d’éventuelles rencontres, car le pire était encore à venir… En effet, alors que, par certitude, Yojimbo pouvait dire que ce monde ne se trouvait pas dans les ténèbres, ni dans la lumière, mais dans un juste milieu… Une once de ténèbres vint se faire sentir dans ce dôme illusoire qu’était cette prairie embrumée… Daigoro prit de panique ne cessait d’aboyer, de tous les côtés, comme si les ennemis étaient plusieurs et omniprésents… Yojimbo ne sortit pas son Wakizashi, il craignait le pire, ne connaissant pas cette menace, mais ne voulant s’affoler et courir en pleine panique, il était mieux d’évaluer la menace comme non certaine…

Il ne marchait plus et observait en silence le déroulement de cet acte… Dans l’illusion qu’il avait crée, il ne pouvait pas voir les ennemis si ceux-ci n’étaient pas visibles à l’œil nu… Elle n’était donc pas un avantage quand à la détection d’ennemis… Celle-ci se rompit dans un flash blanc, laissant place au paysage d’origine qu’était ce cimetière d’épaves… Cela fut suivi d’un silence pesant… Il ne s’agissait plus de se sortir d’un pétrin mais de tâcher de ne pas entrer dans un autre.

Soudain, une évidence sauta aux yeux de Yojimbo. En effet, l’idée que ce soit une once ténébreuse n’avait plus rien de logique, puisque la source de cette force n’était pas tout à fait là même… A vrai dire, dans Spira, les ténèbres et la lumière étaient tout à fait différentes de cela… Mais ce qui avait enveloppé son monde et ce qui l’avait détruit étaient proche de ce danger potentiel…

Un mystère non résolu n’allait pas faire douter Yojimbo… S’il était attaqué, il résoudrait ça par le Wakizashi… Et cela suffirait… Cela suffit toujours…

Les bruits commençaient à se faire plus fréquent et Daigoro de plus en plus effrayé… Yojimbo d’un ton calme agita la main de haut en bas en direction de son compagnon, pour que celui-ci trouve à son tour le calme… Ce n’était pas la force d’un ennemi qui effrayait Daigoro et intriguait Yojimbo, mais le potentiel de celui-ci s’il a une identité inconnue… Et l’ennemi se montra alors au nombre de 8… 8 êtres d’un blanc immaculé, avec des faisceaux de lumière traversant leur corps maigres… Ils n’avaient pas de mains ni de pieds, mais des sortes de fouets, et ce qui semblait être leur tête était en fait ovale, la tête étant elle-même traversée par une tirette ouverte…

Ceux-ci se mirent en cercle autour de Yojimbo et de Daigoro, tous les deux en garde… Ils n’avaient pas l’air bien malin mais avaient une certaine stratégie de combat, encerclant l’ennemi, l’empêchant de fuir… Il était maintenant clair que le combat allait avoir lieu…


- J’ignore qui vous êtes, et ce que vous faîtes… Aussi, si vous avez ce qu’on appelle de la matière grise, jugez par vous-même que si ce n’est pas ma vertu la plus ressortie, l’honneur m’empêche de fuir…

Yojimbo, après ces paroles, brisa sa propre garde et se mit en position droite, attendant le premier geste d’un ennemi, tenant son Wakizashi d’une main ferme…

-Yojimbo est mon nom et mon compagnon se nomme Daigoro… Que ce soit la dernière chose que l’on vous apprenne…


HRP : Eh ben… Je suis dans la merde avec 8 ennemis ^^… Je me suis permis de changer les sans-cœurs en similis, vu que logiquement parlant, les sans-cœurs ne se battent pas avec les similis mais pour les similis ou contre…

Yojimbo : 100 HP.

Simili 1 : 50 HP
Simili 2 : 50 HP
Simili 3 : 50 HP
Simili 4 : 50 HP
Simili 5 : 50 HP
Simili 6 : 50 HP
Simili 7: 50 HP
Simili 8 : 50 HP

Que le combat commence…
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 940
Age : 24
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
500/500  (500/500)
Lun 22 Juin 2009 - 19:39
Le membre 'Yojimbo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Attaque.' :

Résultat :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 236
Age : 24
Localisation : Regarde autour de toi, quand tu es dans la tristesse... Et incrédule, tu verras que tu n'es pas seul à ne pas se combler dans la joie...
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
145/500  (145/500)
Lun 22 Juin 2009 - 21:31
Il n’est que bagatelle de considérer quelqu’un, qu’on peut déjà considérer comme mort…


Il est, dit-on, un signe de reconnaissance envers son ennemi, que de lui dire son nom… Ou du moins, l’usage demande à ce qu’une personne sache toujours le nom de celui qui l’a tué, pour qu’ainsi, ce soit avec ce dernier mot, cette dernière information, qu’il s’élève vers l’au-delà… Et ce n’est pas pour pouvoir se venger après, mais parce qu’ainsi, il ne mourra pas dans l’ignorance et sera considéré comme un adversaire de taille par son adversaire, même si cela, n’est pas toujours vrai…

Yojimbo, stoïque, observait la ronde des ennemis, en effet ceux-ci attendaient le moindre mouvement de leur ennemi, ainsi, il suffisait qu’il s’avance vers l’un d’eux pour que tous les autres le prennent par embuscade… Stratégie basique mais efficace, que n’importe qui aurait démontrée. Mais même si elle faisait partie des bases du combat, peu savaient comment la déjouer…

Seul moyen que Yojimbo trouva, attendre… Il resta ainsi pendant quelques minutes, mais alors que les ennemis ne perdaient pas leur attention, il créa l’illusion qui l’accompagnait pendant ses combats… La prairie embrumée, l’arbre aux pétales azurs, et la pleine lune… Les similis ne purent maintenir leur concentration devant un tel changement de paysage… Il était difficile à croire que c’était une illusion a vu du vent léger et des feuilles frôlant le corps. Yojimbo pu profiter de cette distraction pour courir vers l’un des ennemis. Il savait, certes, que les ennemis n’allaient pas tarder à reporter leur attention sur le combattant, mais ça lui laissait le temps d’attaquer et d’infiltrer le ma’ai d’un des ennemis…

Arrivé à quelques mètres, il sortit son Wakizashi alors que l’ennemi reprenait conscience et frappa l’albinos d’une force certaine… Mais à sa surprise, l’ennemi ne fut pas touché, mais à la place, il avait esquivé de son corps maigre, comme si le coup de Yojimbo avait été frappé au ralenti… Le chanceux s’apprêta à frapper le samouraï, qui bloqua le coup avec son coude, qui était recouvert d’un métal puissant… Il s’empressa de revenir vers le centre du cercle, alors que toutes attentes étaient maintenant exclues, en effet, les ennemis sautèrent tous dans les airs et tournoyèrent comme si leur poids ne dépassait point celui d’un papillon…

Daigoro et Yojimbo, tous deux encerclés à présent, étaient dos à dos… Le chien se trouvant juste derrière le maître, tout en gardant au contacte, la jambe de celui-ci… Et ils attaquèrent simultanément, restant tous les deux au même emplacement. Daigoro sautait sur les ennemis mais se retrouvait bien vite inutile face à des ennemis si souples… Alors que Yojimbo, ne pouvait qu’esquiver alors que tout coup qu’il donnait n’eut jamais de fin…

Mais la fatigue se faisait déjà ressentir pour le maître, encore peu habitué à cette perte de pouvoir qu’il avait subie et un antagoniste eut raison de lui… Et alors que ce dernier allait frapper, Yojimbo fit volte face et remplaça son compagnon… Ils avaient échangé les places ce qui leur donnait un effet de surprise excellent. Yojimbo frappa un des ennemis horizontalement, qui ne pu esquiver le coup. Alors que Daigoro contra le coup de celui qui allait frapper son maître, de ses crocs… Un ennemi en moins, à connaissance, aucuns ennemis ne pouvait résister à la puissance d’une lame venue de nulle part…


HRP :

Yojimbo et Daigoro (soyons fou) : 100 HP
Simili 1 : 40 HP
Simili 2 : 50 HP
Simili 3 : 50 HP
Simili 4 : 50 HP
Simili 5 : 50 HP
Simili 6 : 50 HP
Simili 7: 50 HP
Simili 8 : 50 HP
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 940
Age : 24
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
500/500  (500/500)
Lun 22 Juin 2009 - 22:00
Le membre 'Yojimbo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Attaque.' :

Résultat :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 236
Age : 24
Localisation : Regarde autour de toi, quand tu es dans la tristesse... Et incrédule, tu verras que tu n'es pas seul à ne pas se combler dans la joie...
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
145/500  (145/500)
Mar 23 Juin 2009 - 17:13
Il n’est que bagatelle de se mettre en rage quand il suffit d’écouter sa raison…


Et alors que la lame tournoyait autour de son possesseur, Daigoro, en tout chien fidèle se remit à proximité de son maître… Ainsi leurs ennemis ne connaissaient-ils pas la peur ? Face à un chien monstrueusement fort et un samouraï à la lame avisée… N’importe qui aurait un instant d’hésitation face à un tel tableau… Ils se jetaient tous à corps perdus, comme si l’extermination de Yojimbo valait toute peine du monde… Ils n’avaient pas d’armes véritables, juste des pattes puissantes et une agilité hors du commun… Que cherchaient-ils ou que défendaient-ils… C’était une chose que Yojimbo se demandait, et bien que celui-ci ne soit pas curieux, savoir pourquoi est-ce que leurs ennemis mettaient un tel dévouement dans la bataille l’intéressait… Ils ne pu s’empêcher d’éprouver de l’admiration devant ces créatures malgré leur façon de se mouvoir et leur multiple attaques toutes aussi vicieuses les unes que les autres… Ils n’étaient plus que 7, mais la perte de l’un de leur compagnon ne semblait pas les gêner…

Soudain Daigoro eut l’air plus perturbé, chose qui intrigua Yojimbo qui à son tour ne pût cacher sa stupeur… L’ennemi qu’il avait tailladé était là, debout… Certes affaibli mais toujours prêt à combattre, aussi téméraire que les autres… Un Wakizashi avait beau ne pas être la lame la plus meurtrière, bien qu’elle soit la préférée de tout homme d’épée, rien ne lui résistait quand elle frappait de la sorte, surtout sans protection…

Et alors que leur nombre redevenait ce qu’il était auparavant, ils s’imposèrent avec encore plus de vigueur, chacun tournoyait sur lui-même à proximité de Yojimbo… Ils étaient assez synchronisé, et attaquaient tous de la même manière en même temps, jusqu'à ce que le samouraï bouge vers l’un des antagonistes, ce qui enclencha un simili à se projeter vers Yojimbo avec une puissance assez grande… Mais le guerrier endura du mieux qu’il le pu, alors que Daigoro, ayant saisi la diversion sauta sur ce même simili, bloquant tous ses mouvements… Yojimbo frappa alors de son Wakizashi l’ennemi bloqué, tout en prenant soin d’éviter son compagnon…

Il eut bien espéré que celui-là était mort mais il n’en était rien, il avait gardé toute sa souplesse et l’entaille qu’il avait ne semblait pas le gêner…
Ainsi étaient-ils immortels ? Alors, une seule chose restait à faire, car tout être immortel qui soit, ne peut résister au démon tranchant… Yojimbo inclina sa tête vers son fidèle compagnon, et s’adressa à lui d’un ton solennel…


-Daigoro, si cette bataille est notre dernière, que je sois le seul à mourir… Tu fuiras pour ta survie et tu te trouveras un moyen de partir… Le démon tranchant est puissant, mais extrêmement complexe quand à son utilisation…

Yojimbo leva alors sa main droite, index et majeur tendu et les porta au niveau de son masque… Brusquement, une épée dans un fourreau sortit du sol et fut levé par une force mystique… Yojimbo en attrapa le fourreau et lentement en sortit Zanmato, dont on dit qu’elle peut tout couper, alors qu’il voyait son reflet dans cette assassine… Il retira alors brusquement la lame du fourreau et déposant violemment le fourreau à terre, il couru vers les ennemis…


HRP :

Yojimbo et Daigoro (soyons fou) : 80 HP
Simili 1 : 40 HP
Simili 2 : 30 HP
Simili 3 : 50 HP
Simili 4 : 50 HP
Simili 5 : 50 HP
Simili 6 : 50 HP
Simili 7: 50 HP
Simili 8 : 50 HP
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 940
Age : 24
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
500/500  (500/500)
Mar 23 Juin 2009 - 17:13
Le membre 'Yojimbo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Attaque.' :

Résultat :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 236
Age : 24
Localisation : Regarde autour de toi, quand tu es dans la tristesse... Et incrédule, tu verras que tu n'es pas seul à ne pas se combler dans la joie...
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
145/500  (145/500)
Lun 29 Juin 2009 - 17:16
Il n’est que bagatelle de demander pardon, puisque celui qui jugera nos crimes, ne voudra éprouver de la compassion pour vous…


Zanmato, dont on connaît trop le surnom de Démon Tranchant… Plus détesté par ceux qui la maîtrisent, que par ceux qui la subissent… Elle était née des corps des défunts et par les âmes qui les composaient… Au départ, elle n’était qu’une lame plus puissante que les autres, maîtrisée par un homme plus fort que les autres, dont le cœur était fragile et insuffisant… Elle était transmise de maître à élève, au moment fatidique ou le maître se voyait dépassé… Mais au fil des combats, le sang des victimes, teintait la lame de pourpre alors que l’âme déversait toute sa haine et sa colère dans cette arme, qui l’avait absorbé, et bien alléché par le goût de la colère, elle en demandait toujours plus… Et à la base, si elle n’était que tranchante, elle était devenue maléfique et démoniaque… Et quand elle frappait de sa lame assassine, portée par un bretteur moins puissant qu’elle-même, la silhouette d’un démon, ou ce qui semblait en être l’aura, accompagnait le tranchant… Et si quelqu’un avait le malheur de survivre à Zanmato, il prie Dieu et l’implore, voulant partir à son tour, tant effrayé par cette vision abominable…

Yojimbo était le maître de cette lame, ayant été jugé le seul à supporter une telle puissance et une telle abomination… Son maître lui-même, si puissant, l’avait scellé se jugeant trop fragile… Mais Yojimbo avide, l’avait déverrouillé, voulant acquérir la plus grande puissance de son clan… Maintenant encore, il se souvenait du jour ou on le désigna comme successeur du Zanmato, il se souvenait même du nombre de nuages dans le ciel ainsi que du vent qui caressait les plaines de la Félicité… Cela n’avait plus aucuns sens à présent, et quand il eut dégainé Zanmato, il fut grandement touché, d’où lui viennent d’ailleurs son silence et son manque de sociabilité… Et il ne l’utilisait qu’en cas d’inquiétude…

Cas d’ailleurs présent en ce jour… Et laissant Daigoro derrière lui, ne voulant l’effleurer de sa lame, il s’élança vers les ennemis qui à leur tour formèrent une attaque sur Yojimbo. Ce dernier comprit que le corps à corps n’était pas possible, il s’arrêta donc et effleurant le sol de sa lame, frappa dans le vide vers les ennemis…
Le silence s’installa quelques petites secondes, alors que le coup de Yojimbo ne pouvait aboutir… Mais de la puissante lame, sortit une onde de choc, un vent, tranchant et extrêmement puissant, qui balaya tous les similis, les propulsant avec une violence incroyable… Seul le Wakizashi et le Zanmato pouvaient effectuer cela, dans la panoplie de Yojimbo… Et c’était d’ailleurs, avec l’illusion de l’arbre azur, le seul pouvoir qu’avait le samouraï…


Mais cette puissance n’eut pas suffit… Péniblement, les ennemis, un par un se relevaient, et bien que les plus faibles d’entre eux, déjà touchés par le Wakizashi, luttaient contre la douleur, ils en restaient tenace… Ils se mirent tous à plat ventre et se déplacèrent, vers Yojimbo d’une façon peu digne… Ce dernier, à la vue de ce spectacle peu flatteur, exposé au danger se tourna vers Daigoro de tout son corps… Son compagnon semblait malheureux, comme délaissé et effrayé… Zanmato n’avait jamais été à son goût et il ne pouvait supporter la vue du carnage qu’il laissait toujours derrière lui… Mais quand il remarqua l’attention que lui portait son maître, il se redressa de sa tristesse et aboya affectueusement…

Et avec tristesse, mais aussi avec honneur, Yojimbo frappa a nouveau l’air de son Zanmato, créant une nouvelle bourrasque tranchante… Mais désespéré, il se retourna a nouveau vers Daigoro et marcha en direction de ce dernier, tout en rangeant le démon…

Mais le chien ne semblait rassurer et grogna en direction des ennemis, que Yojimbo pensait mort… Ce dernier put constaté que 6 des ennemis, bien que véritablement faible, se relevaient tant bien que mal…

Daigoro fit un signe à Yojimbo, tout en prenant les devants pour battre les ennemis… Un signe qui réconforta le samouraï qui comprit que le prochain coup des antagonistes, serait contré par le chien…
HRP :

Yojimbo et Daigoro : 80 HP + 1 bouclier...
Simili 1 : 0 HP
Simili 2 : 0 HP
Simili 3 : 10 HP
Simili 4 : 10 HP
Simili 5 : 10 HP
Simili 6 : 10 HP
Simili 7 : 10 HP
Simili 8 : 10 HP
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 940
Age : 24
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
500/500  (500/500)
Lun 29 Juin 2009 - 17:16
Le membre 'Yojimbo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Attaque.' :

Résultat :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 236
Age : 24
Localisation : Regarde autour de toi, quand tu es dans la tristesse... Et incrédule, tu verras que tu n'es pas seul à ne pas se combler dans la joie...
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
145/500  (145/500)
Ven 3 Juil 2009 - 19:26
Ces raisons-là qui font, que nos raisons sont vaines…


Les lumières immobiles d’un jour qui s’achève… La plainte douloureuse d’un chien qui aboie… Le silence inquiétant, que possèdent les rêves… Quand le monde disparaît, on est face à soi… Le noir où s’engloutit notre foi, nos lois… Cette inquiétude sourde qui coule dans nos veines, qui nous saisit les mains dans les plus grandes joies… Les visages oubliés qui reviennent à la charge… Ces raisons-là qui font, que nos raisons sont vaines, ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard… Ces paroles enfermées qu’on n’a pas su dire… Ces regards insistants qu’on n’a pas compris… Ces appels imminents, ces lueurs tardives… Ces morsures au regret, qui se livrent à la nuit… Ces solitudes dignes au milieu du silence…

Tels étaient les ingrédients pour créer un homme triste… Et bien qu’arrivé à un âge ou tout s’oublie… Grâce à qui la blessure, s’amoindrit… Façonné par regrets et par mélancolie… Quand le calme disparaît, on est face à la folie… Ces ambitions passés mais auxquelles on repense

Tels étaient les ingrédients pour créer la mélancolie… Et D’une main avide, Yojimbo dut se résoudre à poser délicatement sa main sur la poignée de son Wakizashi… Il lui était triste de tuer des créatures si tenaces… Mais son honneur lui interdisait de les laisser en vie, ce qui serait une preuve de lâcheté et de mépris envers ses adversaires… Un coup suffirait. Ils étaient tous si faibles à cet état…

Mais à la surprise de Yojimbo, alors que son coup n’avait pas encore été lancé, un simili avançait en rampant avec une vitesse hors du commun et bientôt allait atteindre le samouraï… Non réjoui de recevoir un coup, il dégaina son Wakizashi et frappa l’air en direction des ennemis tout en se retournant pour la dernière fois… Mais Daigoro, toujours méfiant couru vers les similis et bloqua le coup du plus rapide, de ses crocs…

A nouveau imprudent, Yojimbo se voyait… Et d’un geste noble, il dégaina pour la dernière fois son Wakizashi et la plaça sur l’épaule du simili, qui était, bien qu’épuisé et totalement incapable, le seul survivant des 8 ennemis qui avaient attaqués Yojimbo…


-Ainsi, tes convictions t’ont mené jusqu'à la grandeur, et sois honoré de sentir pour la première et dernière fois, la lame qui fait ce que je suis…

La chimère déchue, trancha alors la peau fragile du défunt, qui se décomposa rapidement tels une traînée de cendres balayés par les vents violents… Et sans un bruit, s’en alla, rangeant soigneusement le Wakizashi dans son fourreau, alors qu’à l’ouïe des vagues qui frappaient les rochers de la falaise, rien n’avait changé… Toujours il était coincé là…
Mais sans devoir marcher longuement, le destin le mena à une petite barque, faite d’un bois maintenant pourri… Et sans autres options, après avoir vérifié la fiabilité de celle-ci, il prit une rame non loin, qui appartenait sans doute à un autre bateau… Il était certain que cela ne manquait pas dans tout cimetière d’épaves qui soit… Et heureux mais sans débordement de joie, il mit la barque à la mer qui était maintenant calme, et se posa sur son sol abîmé… Alors que Daigoro pressait le pas pour se mettre devant son maître, agitant la queue et se grattant l’oreille de sa patte arrière… Et son Wakizashi posé sur ses jambes, quand la tunique les recouvrait, il se déplaçait sur cette barque, lentement mais sûrement, battant l’eau de la rame… Se dirigeant vers l’horizon, éclairée d’une pleine lune…



Ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard… Car la raison n’est que bagatelle…

HRP :

Yojimbo et Daigoro : 80 HP.
Simili 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 : O HP

Combat terminé…

Le sujet est lui aussi fini… Je sais qu’utiliser une barque pour changer de monde, c’est suspect, mais je me l’imagine un peu comme dans le premier Kingdom Hearts… Ou ils veulent quitter leur monde par la mer… On a pas démontré que c’était impossible, (oui, je sais, c’est impossible dans la vrai vie ^^)…
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caniche mâle 9 ans triste état Béthune (62) ADOPTE
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Un retour sans gloire et une révélation infiniment triste [PV]
» RP triste...
» 08. Histoire Triste