Smockin's bomb

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
500/500  (500/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 9 Nov 2008 - 17:11
Dans une ville froide tel l'amertume d'un être-humain, chaude tel la lumière du soleil sortant des appartements et des maisons, le vent souffla avec une pointe de fraicheur, mais, aussi une pointe de desserteur. A part l'organisation XIII, personne ne vivait dans cette ville fantome, étant le sosie de la ville du crépuscule remodelait en une autre ville tel que "LUI" l'a voulu. Lui? "Lui" est une personne tenant un haut grade dans l'organisation, "lui" détient les souvenirs de Ryo qui, lui, ne savait rien et "Lui" est la personne la plus froide et la troisiéme personne la plus intélligente et planitique. "Lui" est, tout simplement, Xemnas, le supérieur de l'organisation XIII. Soudain, un portail noirs apparut dans une ruelle de la ville et une main, suivit d'un pieds suivit d'une autre main pour ensuite, finir par un corps en sortirent. L'homme portait un manteau qu'il avait ramassé au manoir "Oblivion", ce manteau était l'un de l'organisation XIII. Ce manteau noirs brute tel les ténèbres de l'oublie, ces croix sublimes et d'une étrangeté absolue, même le capuchon semblait être d'une matière étrange. Est ce la sensation ou bien, le jeune homme devait venir à l'illusiopolis. Le jeune homme, on ne pouvait même pas le remarqué. Il avait mit le capuchon du manteau sur sa tête et, petit à petit, marcha pour se retrouver sur un coin plus grand. Où était il? C'est ce que ce jeune homme se demandait. Il ne laissa échapé que son regard de couleur pourpre tel qu'un couché de soleil au bords de la mer. C'était ainsi qu'il était le simili d'une autre personne. Lui? Simili? Il ne le savait même pas, puisque Le supérieur de l'organisation XIII avait volé ses souvenirs. Mais, il était à Illusiopolis que pour une raison, quelque chose l'a mené ici et ce n'est pas l'instint. Quelque chose de plus fort, plus ténèbreuse, plus...étrange l'a poussé à faire escale à cette froide cité dont aucune ame y vit. Regardant de droit à gauche, il ne vit rien de suspect, mais, ne vit rien de rassurant. Tout ce qu'il donna, c'était un soupir suivit d'une phrase :

"Pourquoi je suis venu ici, moi...J'ai eu l'impréssion qu'on m'avait appellé..."
messages
membres